Libertés/Démocratie

La LDH s’inquiète des atteintes aux libertés publiques aggravées par des lois sécuritaires qui font des prisons des lieux d’inhumanité et de violence. De même la LDH agit pour l’indépendance de la justice, pour la présomption d’innocence. La LDH est de toutes les mobilisations contre l’extrême droite en France et dénonce leurs politiques discriminatoires. Enfin, les technologies de l’information et de la communication, si elles constituent d’indéniables avancées, peuvent être exploitées et deviennent alors des outils de surveillance et d’oppression.

Manifeste : Abrogation des législations d’exception en Europe, abrogation du mandat d’arrêt européen tel qu’il existe, pour la liberté d’Aurore Martin.

Communiqué commun

En décembre dernier, la cour d’appel de Pau, puis la cour de cassation, ont validé le mandat d’arrêt européen délivré par les autorités espagnoles à l’encontre d’Aurore Martin, militante de l’organisation indépendantiste basque Batasuna. Depuis cette décision, Aurore Martin vit cachée afin d’éviter sa remise aux autorités espagnoles et les années de prison qui pourraient en découler.

La LDH soutient la pièce « Sacco et Vanzetti »

L’affaire Sacco et Vanzetti, scandale judiciaire survenu dans les années 1920 aux États-Unis, sera à l’affiche dans la pièce de théâtre  » Sacco et Vanzetti  » de Loïc Joyez, du 8 au 31 juillet à Avignon. Soupçonnés d’avoir commis deux braquages, ils sont condamnés à la peine capitale malgré le manque de preuves. Mais avant de voir jouer la pièce, une rencontre est organisée le mardi 26 mars à 19h à l’Université de New York à Paris.

Campagne contre la colonisation israélienne des territoires occupés : des poursuites scandaleuses

Communiqué LDH

L’idée de boycott lorsqu’elle s’applique à l’Etat d’Israël suscite des craintes dues au souvenir d’épisodes historiques tragiques marqués par des discriminations à l’égard des Juifs. Des responsables politiques cherchent à en jouer pour semer la confusion, certains n’hésitant pas à inventer de toutes pièces un prétendu « boycott des produits casher », afin de discréditer des citoyens qui veulent simplement poser un acte politique en protestant par ce moyen, comme c’est leur droit, contre une politique conduite par un Etat.