Libertés/Démocratie

La LDH s’inquiète des atteintes aux libertés publiques aggravées par des lois sécuritaires qui font des prisons des lieux d’inhumanité et de violence. De même la LDH agit pour l’indépendance de la justice, pour la présomption d’innocence. La LDH est de toutes les mobilisations contre l’extrême droite en France et dénonce leurs politiques discriminatoires. Enfin, les technologies de l’information et de la communication, si elles constituent d’indéniables avancées, peuvent être exploitées et deviennent alors des outils de surveillance et d’oppression.

Procès Colonna : la justice anti-terroriste dans l’impasse

La Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) avait mandaté trois observateurs pour suivre l’audience du procès en appel d’ Yvan Colonna. Les poursuites diligentées ont illustré les dérives que permet cette législation. Au-delà du système de défense choisi par l’accusé et de sa culpabilité, on se doit de constater que le déroulement du procès est l’illustration de l’impasse où se trouve la justice lors de l’application de toute législation d’exception.

[*Voulez-vous lire le rapport de la FIDH ? Cliquez ici *]

Supprimer le juge d’instruction : coup de force et brouillage des pistes

L’annonce par le Président de la République à l’occasion de l’audience solennelle de rentrée de la Cour de Cassation de son intention de voir supprimer le juge d’instruction et de le remplacer par un juge de l’instruction a immédiatement provoqué des prises de positions tranchées. Un réflexe contre lequel Jean Danet, membre du Comité central et responsable du groupe de travail Justice de la LDH, met en garde en revenant sur les problèmes de fond.

Résolution « Sur la double peine »

Réunie en son congrès du centenaire, la Ligue des droits de l’homme exprime son soutien aux grévistes de la faim de Lyon, victimes de la double peine. Ces dix personnes en situation de double-peine sont en grève de la faim « illimitée » depuis vendredi 10 avril 1998, pour que soit respecté leur droit de…