Libertés/Démocratie

La LDH s’inquiète des atteintes aux libertés publiques aggravées par des lois sécuritaires qui font des prisons des lieux d’inhumanité et de violence. De même la LDH agit pour l’indépendance de la justice, pour la présomption d’innocence. La LDH est de toutes les mobilisations contre l’extrême droite en France et dénonce leurs politiques discriminatoires. Enfin, les technologies de l’information et de la communication, si elles constituent d’indéniables avancées, peuvent être exploitées et deviennent alors des outils de surveillance et d’oppression.

Construction de prisons : arrêtons le gâchis

Communiqué / lettre ouverte. Projet de loi de finances 2017 – volet Justice. Dix-sept organisations professionnelles et de protection des droits de l’Homme signent aujourd’hui une Lettre ouverte à l’attention des députés pour les appeler à ne pas adopter le volet justice du projet de loi de finances, qu’ils examineront le vendredi 4 novembre 2016.

Conférence de Bruxelles sur l’avenir du système de la CEDH : déclaration de 41 ONG européennes de défense des droits des détenus

Communiqué commun. A l’approche d’un rendez-vous important pour l’avenir du mécanisme de la Convention européenne des droits de l’Homme (CEDH), quarante et une organisations européennes, parmi les plus actives sur les questions carcérales, interpellent les ministres des Affaires étrangères des pays du Conseil de l’Europe sur les problèmes structurels touchant nombre de systèmes pénitentiaires sur le continent.

La santé en prison, vingt ans après la loi

Tribune commune publiée dans Libération

20 ans après la loi de 1994, la séparation des missions de soin et de garde des personnes détenues est remise en cause à bas bruits, au nom d’une prétendue modernisation de la prison. Syndicats de médecins et organisations des droits de l’homme s’en inquiètent dans une tribune commune publiée dans Libération le 14 mars 2014.