Pétition du Comité pour la vérité sur l’assassinat d’Ahmed Kerroumi

Pétition signée par la LDH

Ahmed Kerroumi, enseignant/chercheur et militant infatigable pour les libertés, la démocratie et le progrès social, a été effroyablement assassiné à l’âge de 53 ans. Disparu quatre jours durant, son corps portant des traces de violents coups portés à la tête, a été retrouvé sans vie, le 23 avril 2011 au siège du MDS à Oran, mouvement au sein duquel il militait.

Michel Fèvre (1952-2014), un militant des droits

Communiqué LDH

Michel Fèvre est mort, mercredi 7 mai 2014, des suites de sa maladie. Il avait 62 ans et nous savions tous qu’il menait ce dernier et dur combat à sa manière d’homme résolu. Sa souffrance était visible, mais il gardait son sourire malicieux, son humour, sa gentillesse. Peut-être n’est-ce qu’une vue de l’esprit, une image si forte qu’elle a gommé l’adversité. Et la perte est alors encore plus rude, parce que nous en avions relégué la probabilité à l’arrière du possible. La Ligue des droits de l’Homme adresse toute sa sympathie à sa famille, sa femme Christiane et ses deux fils, Thibault et Quentin, et à tous leurs proches.

Algérie : détention et poursuites arbitraires de deux jeunes hommes

Communiqué conjoint REMDH-Amnesty Internaional

Un jeune étudiant algérien, Mohand Kadi et un assistant dans une société d’éditions tunisien, Moez Benncir, accusés d’ « attroupement non armé », comparaitront le dimanche 11 mai devant le Tribunal correctionnel de première instance de Sidi M’hamed à Alger. Amnesty International et le Réseau euro-méditerranéen des droits de l’Homme (REMDH) appellent à leur libération immédiate et sans conditions, étant donné le caractère arbitraire de leur détention et des chefs d’inculpation qui pèsent sur eux.

Droit de vote des étrangers en Europe : la France est en retard !

Communiqué du collectif Droit de vote 2014

Le 25 mai, pour la cinquième fois, des étrangers vont pouvoir voter et être élus pour représenter la France au Parlement européen. Ces étrangers ont la nationalité d’un autre pays de l’Union européenne. Près de trois cent mille d’entre eux ont déjà pu voter aux élections municipales des 23 et 30 mars derniers.

Bulletin Chine – n° 86 – avril 2014 : « La nouvelle équipe s’installe en accentuant la lutte contre la vénalité et la répression de la dissidence »

La Chine éternelle dispose d’une nouvelle équipe dirigeante depuis dix-huit mois. Une équipe « resserrée », comme on dit chez nous, lorsqu’il s’agit de concentrer les pouvoirs pour agir avec plus de force dans des périodes difficiles. Tellement concentrés que le chef du parti, de l’Etat et des armées a mis sur pied, dans le parti et hors structures institutionnelles, une série de groupes de travail dont il a la présidence
et qui échappent à tout contrôle. C’est ainsi qu’on progresse vers l’Etat de droit, en lui tournant le dos.

Une autre Union européenne ? Et si on commençait par voter le 25 mai 2014 ?

Tract de la LDH pour les élections européennes

Ces élections de mai 2014 nous concernent tous et toutes au plus haut degré. La Ligue des droits de l’Homme, avec l’Association européenne
pour la défense des droits de l’Homme (AEDH), vous appellent à utiliser votre bulletin de vote, pour défendre les droits et les libertés, et pour promouvoir une Europe qui met en oeuvre des politiques publiques
solidaires en son sein et dans le monde.

Le sport pour le sport

Appel lancé par des organisations de défense des droits de l’Homme, dont la LDH, aux gouvernements des pays participant au championnat du monde de hockey 2014 à Minsk

Le Championnat du Monde de Hockey sur Glace se tiendra du 9 au 25 mai 2014 à Minsk (Belarus).

En tant que représentants d’organisations internationales et nationales de défense des droits de l’Homme (cf. ci-dessous la liste des signataires), nous accueillons positivement cette occasion exceptionnelle offerte à la population bélarusse de profiter de cette compétition sportive accueillie par leur pays, et d’apprécier les valeurs universelles véhiculées par le sport.

Le virus Ebola dans le Loiret : nouvelle trouvaille du racisme ordinaire

Communiqué LDH

Le Conseil général du Loiret accueille tous les mineurs… sauf s’ils sont étrangers ! C’est fort de ce principe que, par arrêté du 17 octobre 2013, le département a mis fin à l’accueil des mineurs isolés de nationalité étrangère par le service de l’Aide sociale à l’enfance. Manifestement illégale, particulièrement discriminatoire, foncièrement inhumaine, cette décision a été maintenue malgré une sommation du préfet de région de la retirer. Seul un recours en annulation devant le tribunal administratif d’Orléans déposé par la Ligue des droits de l’Homme a permis le retrait de cet arrêté passé en catimini.

Lettre ouverte adressée au président de la République au sujet des réfugiés syriens établis dans un square, à Saint-Ouen

Lettre ouverte cosignée par Pierre Tartakowsky, président de la Ligue des droits de l’Homme (LDH), Karim Lahidji, président de la Fédération internationale des Ligues des droits de l’Homme (FIDH) et Michel Tubiana, président du Réseau euro-méditerranéen des droits de l’Homme (REMDH), adressée au président de la République

Lettre ouverte commune de la LDH, du Gisti et de la Cimade au Comité pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants (CPT) du Conseil de l’Europe

Par un courrier transmis en date du 6 février 2014, nos trois associations ont souhaité attirer votre attention sur le défaut d’application par la France de l’arrêt De Souza Ribeiro c/France de la Cour européenne des droits de l’Homme.

Commémoration de l’esclavage : Front national, la dérive antirépublicaine !

Communiqué cosigné par la LDH

Après les déclarations racistes de l’extrême-droite française contre la Garde des Sceaux qui avaient suscité une vague d’indignation et entraîné la marche antiraciste du 30 novembre 2013, voilà que le Front national récidive. Franck Briffaut, nouveau maire (FN) de Villers-Cotterêts, a déclaré le 17 avril à L’Express, qu’il n’organisera pas de commémorations de l’abolition de l’esclavage, rompant ainsi avec une démarche initiée dans sa ville depuis 2006. Pour M. Briffaut, ces commémorations servent à culpabiliser la France à des fins de récupérations politiques, et n’ont aucune sincérité. Il estime que la France n’a pas à se sentir coupable car, dit-il, « nous n’avons rien inventé » et l’esclavage existe encore en Afrique.

Conservation des données de communication électronique : la Cour de justice de l’Union européenne s’appuie sur la Charte des droits fondamentaux pour invalider la directive de 2006

Communiqué AEDH

C’est en se référant notamment aux articles 7, 8 et 11 de la Charte des droits fondamentaux que par un arrêt du 8 avril 2014, la Cour de justice de l’Union européenne vient de déclarer invalide la directive 2006/24/CE (1) relative à la conservation de données dans le cadre de la fourniture de services de communications électroniques. La Cour estimant qu’il s’agit d’ « une ingérence d’une vaste ampleur et d’une gravité particulière dans les droits fondamentaux au respect de la vie privée et à la protection des données à caractère personnel sans que cette ingérence soit limitée au strict nécessaire ». Elle vient ainsi de confirmer ce que ne cessent de dénoncer depuis 2006 les organisations de la société civile qui demandent son abrogation. L’AEDH partie prenante de cette mobilisation ne peut que se féliciter de cette décision.

Mettons un terme à l’expulsion des étrangers en attente de soins !

Tribune cosignée par Pierre Tartakowsky, président de la LDH

En France, un étranger gravement malade reste d’abord et avant tout un étranger. Chaque jour sur le terrain la même mécanique se met en place, réservant à nombre d’entre eux un traitement inhumain : déni de droits, interpellation, enfermement et expulsion vers des pays qui n’offrent aucune garantie d’accès aux soins.

Lire la suite de la tribune sur lemonde.fr

Intrusion massive de la DGSE dans les communications des clients d’Orange : libertés en danger !

Communiqué de l’Observatoire des libertés et du numérique (OLN)

Dans un dossier publié le 20 mars 2014, Le Monde a révélé – sur la base d’un document de 2010 du Government Communications Headquarters (GCHQ britannique) – que la DGSE avait accès « libre et total » aux réseaux d’Orange et flux de données qui y transitent. L’article « Espionnage : comment Orange et les services secrets coopèrent »(1) montre par ailleurs que les agents de la DGSE et d’Orange coopèrent à casser le chiffrement des flux de données correspondants. Ces activités ont lieu hors de tout cadre légal et judiciaire. Il est sidérant que ces informations n’aient donné lieu à aucune réponse du gouvernement. L’Observatoire des libertés et du numérique (OLN) exige que des réponses politiques, légales et pénales soient apportées à ces agissements.

ALERTE rappelle que la solidarité annoncée avec le Pacte de solidarité doit commencer par les plus pauvres

Communiqué du Collectif Alerte, dont la LDH est membre.

_Restées imprécises jusqu’à présent, les mesures d’économies du gouvernement ont été dévoilées hier à l’issue du Conseil des ministres. Malgré nos alertes au Président de la République et au
Premier ministre, la mise en place du Pacte de responsabilité et la réduction du déficit public se feront bien au détriment des plus pauvres de notre pays, le gouvernement prévoyant d’économiser 11 milliards d’euros sur les prestations sociales.

Pour ALERTE, l’annonce du gel des prestations sociales et de la revalorisation du RSA jusqu’en octobre 2015 est non seulement un message désespérant pour les plus fragiles, à qui l’on demande de participer à l’effort collectif au-delà de leurs capacités, mais un choix politique injuste et irresponsable face à l’augmentation de la pauvreté
dans le pays.