Francis Jacob nous a quittés

Communiqué LDH La Ligue des droits de l’Homme s’incline devant la mémoire de celui qui fut l’un de ses dirigeants nationaux en même temps qu’une figure du barreau de Paris. Militant du droit, Francis Jacob avait assumé les responsabilités de président du Syndicat des avocats de France et joué un rôle actif au sein du…

Michel Fèvre (1952-2014), un militant des droits

Communiqué LDH

Michel Fèvre est mort, mercredi 7 mai 2014, des suites de sa maladie. Il avait 62 ans et nous savions tous qu’il menait ce dernier et dur combat à sa manière d’homme résolu. Sa souffrance était visible, mais il gardait son sourire malicieux, son humour, sa gentillesse. Peut-être n’est-ce qu’une vue de l’esprit, une image si forte qu’elle a gommé l’adversité. Et la perte est alors encore plus rude, parce que nous en avions relégué la probabilité à l’arrière du possible. La Ligue des droits de l’Homme adresse toute sa sympathie à sa famille, sa femme Christiane et ses deux fils, Thibault et Quentin, et à tous leurs proches.

Dominique Baudis, premier « Défenseur des droits »

Communiqué LDH

Dominique Baudis nous a quittés à la veille de ses 67 ans. Sa vie publique aura été entièrement consacrée à la chose publique : journalisme, responsabilités politiques, fonctions représentatives locales, régionales, nationales et européennes, sans oublier les positions éminemment importantes occupées à la défense et à la promotion des droits et de la démocratie. C’est dans sa responsabilité de premier Défenseur des droits que la Ligue des droits de l’Homme avait été invitée à lui présenter ses remarques, ses analyses et ses recours. Elle avait rencontré un interlocuteur courtois et efficace, soucieux d’écoute et d’action, profondément préoccupé par la mission qui lui avait été confiée.

Tiennot Grumbach, 1939-2013

Communiqué LDH

« Je défends toujours les luttes sociales. Mai 68, c’est aujourd’hui. Je suis vraiment bien là-dedans ; je n’ai ni nostalgie ni discours d’ancien combattant. » [1993, L’Express]

Grand acteur du droit social, et particulièrement du droit du travail, ardent défenseur des opprimés, miltant de l’anticolonialisme, Tiennot Grumbach est décédé le 17 août.

Henri Alleg, figure de l’anticolonialisme

Communiqué LDH

La Ligue des droits de l’Homme rend hommage à la mémoire d’Henri Alleg, décédé le 17 juillet 2013. Militant communiste, au Parti communiste algérien et au Parti communiste français, figure emblématique de la lutte anticoloniale, journaliste engagé, Henri Alleg restera l’homme de La Question, ouvrage par lequel il établit, après l’avoir subi, l’usage systématique de la torture par l’armée française en Algérie.

Robert Castel (1933-2013), un éclaireur du social

Communiqué LDH

Robert Castel aurait eu 80 ans le 27 mars prochain. Directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), ses premiers travaux portaient sur la psychiatrie. Mais son grand œuvre est d’avoir été l’un des plus perspicaces analystes de la condition salariale. Observateur ? Non point seulement, car son empathie faisait que les « gens de peu » n’étaient pas simplement des objets d’étude, mais des sujets politiques, dont il suscitait et justifiait l’irruption sur le devant de la scène.

Françoise Seligmann, une amie nous a quittés

Communiqué LDH

Françoise Seligmann, résistante et militante, est décédée le 27 février à Paris, à 93 ans. Elle avait 20 ans en 1940, quand sa famille, à Marseille, a subi les conséquences des persécutions antijuives, et qu’elle a commencé son long chemin d’inconditionnelle de la liberté.

Stéphane Hessel reste vivant

Communiqué LDH

Pourrions-nous croire à sa mort, après quatre-vingt-quinze années d’une vie plus riche qu’un roman ? Commencée dans deux patries successives, elle s’est poursuivie au milieu de la poésie, du surréalisme et d’une profonde culture humaniste et européenne. Puis ce fut la Résistance, Buchenwald, d’où il réchappe quasi miraculeusement, et la France libre. Ensuite, après le compagnonnage avec Mendès France à Londres, Stéphane Hessel est à l’ONU, avec René Cassin, pour la préparation de la Déclaration universelle des droits de l’Homme. La suite, c’est son combat inlassable pour la conquête de tous les droits, pour tous et partout.

Hommage à Elisabeth Allès (1953-2012)

Elisabeth est décédée le dimanche 1er janvier 2012 à 4h du matin. Elle nous avait prévenu de la gravité de sa maladie et de la possibilité d’une issue fatale. Anthropologue au CNRS, spécialiste du monde chinois, elle était tout autant une scientifique reconnue qu’une militante des droits.