Droits des étrangers

Du droit d’asile que la France n’accorde qu’avec une cynique parcimonie, aux iniques conditions d’enfermement que subissent les sans papiers dans les centres de rétention administrative (CRA), du contrôle policier tatillon et illégal à l’expulsion de familles entières d’enfants pourtant scolarisés dans notre pays, l’activité des sections de la LDH est profondément marquée par cette ardente obligation de défende les plus démunis.

Droit de vote des étrangers : la citoyenneté de résidence avance, mais trop lentement

Communiqué du collectif Votation citoyenne.
Le collectif Votation citoyenne pour le droit de vote des étrangers aux élections locales, qui fait suite à tous les collectifs qui ont mené ces campagnes depuis près de 25 ans, appelle le Président à assumer son 50e engagement de candidat. Il demande aussi aux partis politiques à prendre leurs responsabilités, afin que notre pays ne soit pas, en Europe, parmi les derniers à octroyer le droit de vote à une partie de la population qui réside depuis longtemps sur notre sol, comme malheureusement il fut parmi les derniers à ouvrir le droit de vote aux femmes.

Droit de vote des étrangers en Europe : la France est en retard !

Communiqué du collectif Droit de vote 2014

Le 25 mai, pour la cinquième fois, des étrangers vont pouvoir voter et être élus pour représenter la France au Parlement européen. Ces étrangers ont la nationalité d’un autre pays de l’Union européenne. Près de trois cent mille d’entre eux ont déjà pu voter aux élections municipales des 23 et 30 mars derniers.

Droit de vote des résidents étrangers : et maintenant, où en est-on M. le président de la République ?

Communiqué du collectif Droit de vote 2014

Le collectif Droit de vote 2014 sera reçu à l’Élysée le mercredi 20 novembre 2013, à 15 heures.

Ce Collectif rassemble plus de 120 organisations (associations, syndicats et partis politiques) qui ont lancé, en décembre 2012, une campagne nationale en faveur du droit de vote et d’éligibilité des résident(e)s étranger(e)s aux élections locales, dès les municipales de 2014.

Les résidents étrangers voteront aux élections municipales de 2020… Chiche, monsieur le Président !

Communiqué LDH

Mauvaise nouvelle : après trente-deux ans de débat, tous les résidents étrangers devaient pouvoir voter aux élections municipales de mars 2014. Et ainsi avoir le droit, comme tous les citoyens français et européens, de donner leurs points de vue sur l’élection du maire et la gestion des affaires courantes de la commune où ils résident. Mais le président de la République a décidé qu’il n’y aurait pas, en 2013, de révision de la Constitution pour le permettre.

Le droit de vote des étrangers aux élections locales dès 2014 : c’est important pour le « vivre ensemble » et la démocratie, c’est bon pour la République !

Communiqué du collectif « Droit de vote 2014 »

Le droit de vote et d’éligibilité des étrangers aux élections municipales ne figure pas dans les projets de loi constitutionnelle présentés au Conseil des ministres du 13 mars. Le collectif « Droit de vote 2014 » veut croire qu’il ne s’agit pas d’un abandon mais d’un simple délai de réflexion que se donnent le président de la République et le gouvernement.

Pour eux, pour vous, pour nous : « Droit de vote 2014 »

Communiqué du collectif « Droit de vote 2014 », dont la LDH est membre

Le collectif « Droit de vote 2014 », qui se mobilise pour le droit de vote des étrangers aux élections locales, appuiera toute initiative gouvernementale ou parlementaire qui engagerait le processus de révision constitutionnelle permettant d’instaurer le droit de vote et d’éligibilité pour nos concitoyen(ne)s résident(e)s étranger(e)s, dès les élections municipales de 2014.

Ballon d’or et droit de vote : l’actualité d’une comparaison

Communiqué LDH

En ce début janvier, pour la quatrième fois, un vote a permis à Lionel Messi d’être élu meilleur joueur de football par la délivrance du « Ballon d’or ». Argentin, il joue à Barcelone. Conformément à la loi espagnole et à la clause de réciprocité, il pourra, s’il le décide, voter aux prochaines élections locales de son pays d’adoption.

François Hollande et Jean-Marc Ayrault répondent au courrier qui leur a été adressé par le collectif « Votation citoyenne » le 7 novembre dernier sur la question du droit de vote des étrangers

Le 7 novembre dernier, le collectif « Votation citoyenne » a interpellé le président de la République et le Premier ministre sur la question du droit de vote des étrangers, en leur adressant respectivement une lettre ouverte.

L’Europe, terre du droit de vote pour les étrangers ? Un état des lieux

Journée d’étude du vendredi 14 décembre 2012, à la Maison de l’Europe, 35-37 rue des Francs Bourgeois, 75004 Paris.

Co-organisée par le Centre d’études et de recherches internationales (Ceri-Sciences po) et l’Association européenne de défense des droits de l’Homme (AEDH).

Soutenue par la Ligue des droits de l’Homme et le collectif Votation citoyenne.

Droit de vote des étrangers : c’est maintenant ou jamais ?

Communiqué du collectif « Votation citoyenne »

Cent-unième proposition de François Mitterrand en 1981, cinquantième proposition de François Hollande en 2012, engagement renouvelé dans la déclaration de politique générale du Premier ministre en juillet puis en septembre – « il y aura un projet de loi l’an prochain en 2013 » –, le droit de vote des étrangers aux élections locales sera-t-il une fois encore sacrifié ?