L’outre-mer dans les recommandations onusiennes

En 2015, la France a été auditionnée, dans le cadre de l’examen de son rapport périodique concernant son observance des conventions internationales qu’elle a ratifiées, par le Comité pour l’élimination de toute forme de discrimination raciale (Cerd), le 15 mai 2015, et le Comité des droits de l’Homme pour les droits civils et politiques, le 10 juillet 2015.

PRÉSENTATION DES CONVENTIONS INTERNATIONALES

Si certaines des conventions internationales sont bien connues du public comme la Convention internationale des droits de l’enfant, la plupart sont totalement méconnues. Or, pour l’année 2015, la France a été auditionnée par les organes de contrôle des Nations unies concernant deux traités qu’elle a ratifiés : le Pacte international relatif aux droits civils et politiques et la Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale.

Conférence de Paris, droits de l’Homme et mobilisations citoyennes

Le passage à un développement durable est une urgence pour la protection et la promotion des droits de l’Homme : quels droits resterait-il à vivre si l’avenir même de l’espèce humaine était compromis par l’absence de prise de conscience et surtout de régulation de notre impact sur la planète, à l’heure de « l’anthropocène » ? Tel est l’enjeu, six ans après l’échec de Copenhague, de la « COP 21 » qui se tiendra du 30 novembre au 11 décembre 2015.

Des responsabilités nouvelles pour les défenseurs des droits…

La masse des réfugiés fuyant les guerres qui ravagent le Moyen-Orient a successivement ému puis inquiété. Après avoir bousculé l’Europe de Schengen et sa définition des frontières, elle percute ses politiques migratoires. Elle crée de fait une situation profondément nouvelle dont doivent impérativement tenir compte les acteurs de la société civile.

La prison de Nouvelle-Calédonie, une zone de non-droit

Depuis plusieurs années, la Ligue des droits de l’Homme de Nouvelle-Calédonie (LDH-NC) alerte sur la situation sanitaire et sociale des personnes détenues dans la seule prison du pays. A l’heure actuelle, ces détenus sont des oubliés… sauf lorsqu’il s’agit de leur prélever la toute nouvelle contribution calédonienne de solidarité (CCS)…