« Rencontres Charles Gide » : Economie sociale et droits de l’Homme, une nouvelle communauté de vues ?

A l’heure d’une crise systémique, économique, sociale et environnementale, dans un monde globalisé, l’économie sociale ne peut se présenter comme une alternative à la gestion dominante du travail, du capital, de la biosphère que si la question des droits est immédiatement posée. Et si l’une est de retour et que les autres sont inévitables, pourquoi ne pas les poser ensemble ? Les premières « Rencontres Charles Gide » organisée par la LDH à Uzès les 19 et 20 octobre seront une forte occasion de poser ces questions fondamentales.

– Télécharger le programme.

– Consulter le site de la section LDH d’Uzès.

Quelques éléments sur la crise européenne et ses enjeux

Pendant plus de 60 ans la construction européenne s’est appuyée sur la démarche des « pères fondateurs » visant à créer un espace économique commun comme détour nécessaire pour un espace politique commun, le social résultant de l’accroissement des richesses produites. Ce modèle semble avoir atteint ses limites jusqu’à ne plus pouvoir fonctionner, c’est-à-dire ne plus pouvoir permettre d’avancer vers ses valeurs affichées et ses objectifs proclamés

« Laïcite, laïcité(s) » de Jean-Michel Ducomte, lu par Jean-Pierre Dubois

Jean-Pierre Dubois, président d’honneur de la LDH a lu « Laïcité, laïcité(s) ? » de Jean-Michel Ducomte.
Encore un livre sur la laïcité ? Que d’articles, d’ouvrages, d’éditoriaux et de controverses sur ce sujet brûlant depuis un quart de siècle ! Mais « Laïcité, laïcité(s) » mérite à plusieurs égards une attention particulière.

Pour le droit à l’éducation et à la scolarisation des enfants et adolescents roms.

Plusieurs milliers d’enfants roms ne sont pas scolarisés en France, c’est un constat alarmant qui bafoue toutes les conventions des droits des enfants. Pourtant, la motivation des familles et des enfants et adolescents est réelle.
Trop d’idées reçues remettent souvent en cause cet engagement réel !
Lorsque les familles sont stabilisées, dans le cadre de projets d’insertion, la continuité scolaire favorise la réussite et évite les décrochages, comme pour tous les enfants !

Bonnet rouge…

L’actualité de l’été aura été marquée par les expulsions dont les Roms ont été les victimes. Notre dossier y revient en détails et permet de prendre la juste mesure de ce qui a bougé et de ce qui reste à gagner. Cette évaluation est d’autant plus nécessaire que l’alternance politique a créé les conditions de changements. L’ancienne majorité ne s’y trompe d’ailleurs pas, qui n’a pas perdu une seule seconde pour concentrer ses attaques contre la nouvelle garde des Sceaux tout en ne tarissant pas d’éloges pour le ministre de l’intérieur.

Tout savoir sur la circulaire inique de la Fifa

Si le but des articles de la circulaire FIFA est de lutter contre le trafic de jeunes footballeurs étrangers, trafic qui se déroulerait dans les pays dans lesquels les droits de l’enfant ne sont pas respectés, les conséquences sont absolument discriminatoires pour les joueurs étrangers mineurs, qui se voient priver de licence, alors qu’ils ne sont par concernés par un transfert, puisque résidant dans le pays de demande.

La FFF est hors jeu !

L’enfer est pavé de bonnes intentions, la Fédération française de football est en train de démontrer avec éclat la pertinence de cet adage. À la base il se manifeste la volonté de lutter contre les trafics et l’exploitation des jeunes footballeurs étrangers et à la fin le remède a été pire que le mal.

Euro, vélo, JO et beaucoup de zéros

C’est, dit-on, la grande fête du sport ! De juin à septembre, vibrations nationales, dépassement de soi, performances sont assurés avec des milliards de téléspectateurs cumulés. Des recettes publicitaires gigantesques, mais aussi des dépenses colossales. Et toujours la même question : le sport, phénomène social global peut-il échapper à la politique et aux rapports de force ?

La démocratie et les droits : en débattre pour les construire

Il faut se féliciter d’entendre à nouveau les plus hauts responsables de l’Etat exalter les valeurs d’égalité, de démocratie, de solidarité, de justice, constitutives du pacte républicain. Le gouvernement a ouvert des chantiers de discussions, tels ceux sur l’environnement, le logement, l’éducation, les questions sociales… Occupons-les !

Fichier ARES : le nouveau « dieu de la guerre » du ministere de l’Interieur contre les incivilités routières

Le 16 mai 2012, la LDH et l’association Automobile Club des Avocats ont demandé au Conseil d’Etat l’annulation du fichier ARES, acronyme de « automatisation du registre des entrées et sorties des recours en matière de contravention ». Ce fichier a été créé par un arrêté du ministre de l’intérieur du 20 février 2012, publié au Journal…

La conférence Rio + 20 : enjeux, espoirs et… réalités !

Le texte de cet article avait été rédigé avant la tenue effective de la Conférence. Quelques jours après RIO+20, comment cacher notre déception, même si les attentes s’étaient, ces derniers mois, progressivement réduites ?
Aucun engagement contraignant, une « feuille de route  » bien pâle, un nouveau terme (économie verte) qui fait peur à certains pays et à beaucoup d’ONG, et un quasi statu-quo sur la gouvernance mondiale des questions environnementales!

Même l’affichage de leur présence à Rio n’était pas « politiquement souhaitable » pour beaucoup de dirigeants.

En points positifs, retenons donc la mobilisation de la société civile mondiale, et une contribution européenne aux débats plutôt de bonne facture.

Ne désespérons pas ! il faut continuer, par exemple (et sans facétie), en France, en réformant le code minier…

La crise économique, la dette et les droits de l’Homme

La question de la dette est une des questions primordiales du calendrier politique européen, alors que notre conception de l’indivisibilité des droits inclut nécessairement les droits économiques et sociaux. Or, le traitement de la dette (avec plusieurs options possibles dans le cadre d’une politique globale dont il sera un élément clef) aura des conséquences non…

Le changement, en débattre maintenant

Le quinquennat de Nicolas Sarkozy nous laisse un paysage désolé et désolant. Le score du Front national est d’autant plus inquiétant qu’il s’articule à un arrière pays de droites extrêmes, prêtes à se rejoindre, s’unir et à ouvrir la page d’un projet gouvernemental combinant ouvertement xénophobie et autoritarisme. La Droite traditionnelle, si elle a été…