Libertés/Démocratie

La LDH s’inquiète des atteintes aux libertés publiques aggravées par des lois sécuritaires qui font des prisons des lieux d’inhumanité et de violence. De même la LDH agit pour l’indépendance de la justice, pour la présomption d’innocence. La LDH est de toutes les mobilisations contre l’extrême droite en France et dénonce leurs politiques discriminatoires. Enfin, les technologies de l’information et de la communication, si elles constituent d’indéniables avancées, peuvent être exploitées et deviennent alors des outils de surveillance et d’oppression.

Génocide arménien : de la transformation d’un fait historique en argument électoraliste

Communiqué LDH

La Ligue des droits de l’Homme, qui a compté à sa direction de grands défenseurs de la cause arménienne, de ses deuxièmes président et secrétaire général, Francis de Pressensé et Pierre Quillard, à Anatole France, entre autres, a fait de la dénonciation des massacres d’Arméniens dans l’Empire ottoman l’un de ses premiers combats au lendemain de sa constitution lors de l’affaire Dreyfus.

Vaclav Havel, homme libre

Hommage

Arrêté, condamné, emprisonné, assigné à résidence et au silence, il ne vint jamais à résipiscence. De 1968 à 1989, du « Printemps de Prague » à la « Révolution de velours », toujours la même ligne, toujours la même voie : la liberté n’est pas une possibilité, mais une nécessité. Ce message est toujours d’actualité.