Libertés/Démocratie

La LDH s’inquiète des atteintes aux libertés publiques aggravées par des lois sécuritaires qui font des prisons des lieux d’inhumanité et de violence. De même la LDH agit pour l’indépendance de la justice, pour la présomption d’innocence. La LDH est de toutes les mobilisations contre l’extrême droite en France et dénonce leurs politiques discriminatoires. Enfin, les technologies de l’information et de la communication, si elles constituent d’indéniables avancées, peuvent être exploitées et deviennent alors des outils de surveillance et d’oppression.

Il y a soixante-dix ans, massacre à Thiaroye (Sénégal) : la France doit reconnaître ses responsabilités

Communiqué LDH.
Il y a soixante-dix ans, à Thiaroye, près de Dakar, plusieurs centaines de tirailleurs africains démobilisés qui demandaient le paiement de leur solde de captivité, prévue par les textes en vigueur à leur départ de France, ont été qualifiés de « mutins ». La Ligue des droits de l’Homme demande à la France de reconnaître les faits et d’assumer ses responsabilités.

Le centenaire de la Première Guerre mondiale à France 2

Lettre ouverte du président de la LDH adressée à Monsieur Rémy Pflimlin, président-directeur général de France Télévisions

_Le centenaire de la guerre de 14 a été marqué à France Télévisions par la diffusion de la série « Apocalypse, la première guerre mondiale », cinq documentaires réalisés par Isabelle Clarke et Daniel Costelle. Ils ont été diffusés sur France 2, les quatre premiers les 18 et 25 mars, le dernier, suivi d’un débat, le mardi 1er avril 2014.

Cette série d’une grande qualité – même si elle a suscité, comme c’est bien normal, des débats entre les historiens – est tout à l’honneur de France Télévisions.

Je dois en revanche vous faire part de mon grand étonnement quant aux propos tenus, sur la question des soldats fusillés après condamnation de tribunaux militaires, par le seul historien invité lors du débat du 1er avril.