Libertés/Démocratie

La LDH s’inquiète des atteintes aux libertés publiques aggravées par des lois sécuritaires qui font des prisons des lieux d’inhumanité et de violence. De même la LDH agit pour l’indépendance de la justice, pour la présomption d’innocence. La LDH est de toutes les mobilisations contre l’extrême droite en France et dénonce leurs politiques discriminatoires. Enfin, les technologies de l’information et de la communication, si elles constituent d’indéniables avancées, peuvent être exploitées et deviennent alors des outils de surveillance et d’oppression.

Sur la présence d’un député de l’UMP à l’inauguration d’une stèle à la mémoire de membres de l’OAS

Lettre adressée à Bernard Accoyer, Président de l’Assemblée nationale, et transmise à Jean-François Copé, Président du groupe UMP à l’Assemblée nationale suite à la présence Elie Aboud, député et président du groupe d’étude parlementaire aux rapatriés, lors d’un hommage le 26 mars dernier à quatre membres de l’OAS condamnés pour assassinat ou tentative d’assassinat, dont l’un pour plusieurs attentats contre le président de la République française.