La LDH soutient la pièce de théâtre « chocolate blues »

Inspiré du livre de Gérard Noiriel, Chocolat clown nègre, ce seul en scène est conçu comme une petite forme combinant comédie, danse, vidéo. Il mobilise des formes esthétiques adaptées aux attentes
du public des quartiers populaires, pour l’accompagner sur le chemin de la connaissance et de la réflexion collective.Il pourra être présenté dans des lieux culturels : médiathèques, salles des fêtes, centres sociaux, établissements scolaires…en bien sûr les théâtres

La LDH soutient le film “Wùlu”, de Daouda Coulibaly

Sortie le 14 juin 2017. “Ladji, âgé de vingt ans, est chauffeur de bus à Bamako. Il travaille dur pour survivre et permettre à sa sœur Aminata qui se prostitue, de s’en sortir. Alors, quand on lui refuse une promotion qu’il estime largement méritée, il décide de contacter Driss, un dealer, pour lequel il accepte de conduire une petite cargaison de cocaïne entre Conakry et Bamako. Avec deux compères, Ladji plonge dans l’univers du trafic de cocaïne”.

La LDH soutient le film « Chez nous », de Lucas Belvaux

Sortie le 22 février 2017   « Pauline, infirmière à domicile, entre Lens et Lille, s’occupe seule de ses deux enfants et de son père ancien métallurgiste. Dévouée et généreuse, tous ses patients l’aiment et comptent sur elle. Profitant de sa popularité, les dirigeants d’un parti extrémiste vont lui proposer d’être leur candidate aux prochaines municipales. »…

La LDH soutient le film “Noces”, de Stephan Streker

Sortie le 22 février « L’histoire s’inspire librement de faits réels », annonce le film d’emblée. Et le sujet, les mariages « arrangés », intéresse directement les droits des femmes. Zahira est une adolescente belge, comme ses frères et sœurs. Leurs parents sont venus du Pakistan et vivent confortablement en Belgique, tout en gardant des liens étroits avec leur…

La LDH soutient le film documentaire « Un Paese di Calabria », de Shu Aiello et Catherine Catella

Sortie le 8 février 2017   Alors que dans les pays de l’Union européenne, le plan d’action pour l’immigration et l’asile tente vainement d’assurer « une distribution équitable de certains réfugiés » et que la France ne trouve pas les moyens d’en prendre sa très modeste part, dans un village de Calabre, depuis 1998 de nombreux migrants…