La LDH soutient le film « Ai-je le droit d’avoir des droits » de Catherine Rechard

Des films récents ont dénoncé de belle façon les multiples maltraitances et atteintes au respect des droits dont sont victimes les personnes détenues en France. L’originalité de celui-ci réside dans le fait qu’il s’intéresse à une bataille récente, celle qui se déroule depuis la fin des années 90 pour faire entrer les droits de l’Homme dans les prisons.

Le film suit des avocats qui, plusieurs fois par semaine, de prison en prison, se rendent au parloir pour rencontrer les clients qu’ils accompagnent dans leur détention. Présents à leurs côtés après le procès et tout au long de leur peine, ils assurent ainsi une forme de « service après vente ». Le film donne également la parole à d’anciens détenus qui, à l’intérieur des murs, ont entrepris, seuls, des procédures juridiques et contentieuses et les poursuivent à l’extérieur. L’un d’entre eux, Eric, invité par Radio Libertaire explique combien la violence individuelle contre les conditions de détention n’aboutit qu’à des mesures disciplinaires répressives et fait porter au prisonnier une sauvagerie qui lui serait propre. Or, la bataille sur le plan du droit permet des victoires qui, à coup de jurisprudence, créent un nouveau droit, ce qui fait dire qu’aujourd’hui ce sont toutes ces actions mises bout-à-bout qui font l’action collective. Le film montre néanmoins à quel point cette bataille est difficile : les détenus qui la mènent sont notés comme « procéduriers », ceci entraîne toutes sortes de mesures de rétorsion à leur encontre, et les victoires sont trop peu nombreuses. Ce droit pénitentiaire en construction nécessite l’aide d’avocats formés à cette pratique pour assister les détenus au long de leur détention. Le film alterne différents aspects de cette réalité et rythme les rencontres et échanges auxquels on assiste par la lecture en voix off d’extraits de courriers de détenus soulignant leur grande solitude face aux manquements d’humanité dont ils sont victimes. Il ne s’agit pas, bien évidemment, d’absoudre ces hommes de leurs fautes, erreurs, manquements ou encore crimes mais de considérer qu’ils ne sont pas hors de l’humanité et qu’ils ne doivent donc pas être livrés à la toute-puissance et à l’arbitraire d’une bureaucratie administrative particulièrement obtuse ou des personnels plus ou moins bien intentionnés. Ce film nous livre ainsi un portrait à la fois terrible mais nuancé dans la perspective d’une voie à consolider et à fortifier…

Thématiques : la prison, la bataille du droit pour les droits, avocats et droit pénitentiaire.

Ai-je le droit d’avoir des droits

Film documentaire

Réalisation : Catherine Rechard

Production : Un film à la patte & France télévisions

Durée : 75 minutes

Share This