Droits des étrangers

Du droit d’asile que la France n’accorde qu’avec une cynique parcimonie, aux iniques conditions d’enfermement que subissent les sans papiers dans les centres de rétention administrative (CRA), du contrôle policier tatillon et illégal à l’expulsion de familles entières d’enfants pourtant scolarisés dans notre pays, l’activité des sections de la LDH est profondément marquée par cette ardente obligation de défende les plus démunis.

Urgence à Lampedusa

Communiqué de l’AEDH et de la LIDU

Les autorités italiennes, en appui avec les autorités européennes, doivent tout mettre en oeuvre pour faire cesser une situation devenue intolérable sur l’île de Lampedusa, à la fois pour les migrants, dont les droits et la dignité sont mis à mal, et pour les habitants de l’île qui ont montré leur solidarité.

Droit d’asile, Sangatte : la LDH du Nord-Pas-de-Calais rencontre Eric Besson, ministre de l’Immigration

« Les entretiens ont eu lieu le mardi 27 janvier à la Sous-préfecture de Calais, hors présence de la presse. Etaient présents des membres des associations (deux par association), La Belle Etoile, Salam, C’sur, Secours catholique, Médecins du Monde et Ligue des droits de l’Homme. Joël Loeuilleux, président de la section LDH de Calais et Alain Pruvot, délégué régional Nord-Pas-de-Calais, représentaient la LDH. »

La loi des « jungles »

La Coordination française pour le droit d’asile (CFDA) a mené l’enquête, l’été dernier, dans le nord-ouest de la France, sur la vie des « exilés » en transit vers la Grande-Bretagne. Une situation inadmissible et très préoccupante, que décrit le rapport « La loi des ‘jungles’ ».