Partout dans le monde

Dans un monde où les atteintes aux libertés sont courantes, la LDH dénonce le recours à la terreur, les crimes contre l’humanité, la répression brutale des mouvements sociaux et des dites « minorités », les violations massives et délibérées des populations civiles. Avec la fédération internationale des droits de l’Homme, FIDH, avec l’association européenne des droits de l’Homme, AEDH, avec le réseau euroméditerranéen des droits de l’Homme, REMDH, la LDH est solidaire des victimes d’atteintes à tous les droits.

Lettre ouverte de l’AEDH aux membres du Parlement européen

Madame la députée, Monsieur le député, vous allez devoir émettre un avis sur la composition de la Commission européenne. L’AEDH – Association européenne pour la défense des droits de l’homme –  vous demande de ne pas ratifier la nomination de M. Navracsics. Cette nomination surprenante par le président Junker à la fonction de commissaire européen chargé…

Ales Bialiatski enfin libre !

Communiqué de la FIDH.
Ales Bialiatski, éminent défenseur des droits humains, président du Centre des droits de l’Homme Viasna au Belarus et vice président de la FIDH, a été libéré ce samedi 21 juin, après près de trois années passées en détention

Lettre « Les droits de l’Homme en Europe centrale et orientale » de la LDH n° 11 mai-juin 2014

Les résultats des élections au Parlement européen sont des plus inquiétants tant la poussée des formations d’extrêmes droites, xénophobes et nationalistes, est sensible dans toute l’Europe. Qu’exprime cette poussée? Trouvera-t-elle ses contre-offensives unitaires, nécessaires mais d’évidence difficiles à mettre en oeuvre ? La prochaine livraison de la Lettre « Droits de l’Homme en Europe centrale et orientale » reviendra…

Une autre Union européenne ? Et si on commençait par voter le 25 mai 2014 ?

Tract de la LDH pour les élections européennes

Ces élections de mai 2014 nous concernent tous et toutes au plus haut degré. La Ligue des droits de l’Homme, avec l’Association européenne
pour la défense des droits de l’Homme (AEDH), vous appellent à utiliser votre bulletin de vote, pour défendre les droits et les libertés, et pour promouvoir une Europe qui met en oeuvre des politiques publiques
solidaires en son sein et dans le monde.

Le sport pour le sport

Appel lancé par des organisations de défense des droits de l’Homme, dont la LDH, aux gouvernements des pays participant au championnat du monde de hockey 2014 à Minsk

Le Championnat du Monde de Hockey sur Glace se tiendra du 9 au 25 mai 2014 à Minsk (Belarus).

En tant que représentants d’organisations internationales et nationales de défense des droits de l’Homme (cf. ci-dessous la liste des signataires), nous accueillons positivement cette occasion exceptionnelle offerte à la population bélarusse de profiter de cette compétition sportive accueillie par leur pays, et d’apprécier les valeurs universelles véhiculées par le sport.

Lettre « Les droits de l’Homme en Europe centrale et orientale » de la LDH n° 10 mars-avril 2014

Dans le contexte du désarroi des institutions européennes, il est important de rappeler la situation alarmante de l’Ukraine où le vote s’est accompagné de graves violations des droits de l’Homme, le rendant caduc aux yeux des observateurs internationaux. L’arbitraire intervention
militaire russe traduit, quant à elle, le caractère autoritaire du régime de Vladimir Poutine et signe le retour vers une censure renforcée envers les médias libres non seulement en Ukraine, mais aussi en Russie. On prendra donc connaissance avec intérêt de la réaction de la FIDH au référendum du 16 mars en Crimée qui fait suite aux tensions entre l’Ukraine et la Russie.

Pour une Europe de l’égalité, de la solidarité et de la démocratie

Manifeste du Forum civique européen (FCE) dont la LDH est membre

Avec l’approfondissement de la crise économique et sociale, la croyance des citoyens dans la capacité du projet européen à assurer un bien-être collectif a reculé. Particulièrement mais pas seulement dans les pays où les politiques d’austérité sont supervisées par les institutions européennes, l’UE est perçue comme responsable du recul des droits et de la démocratie.