Partout dans le monde

Dans un monde où les atteintes aux libertés sont courantes, la LDH dénonce le recours à la terreur, les crimes contre l’humanité, la répression brutale des mouvements sociaux et des dites « minorités », les violations massives et délibérées des populations civiles. Avec la fédération internationale des droits de l’Homme, FIDH, avec l’association européenne des droits de l’Homme, AEDH, avec le réseau euroméditerranéen des droits de l’Homme, REMDH, la LDH est solidaire des victimes d’atteintes à tous les droits.

Déclaration avant le sommet du Conseil européen de 28 et 29 juin : Après le Brexit, l’Union européenne doit retrouver ses valeurs fondatrices

Communiqué AEDH. Partir ou ne pas partir : la question ne sera plus posée. Le Royaume-Uni ne fait plus partie de l’Union européenne. L’Association européenne pour la défense des droits de l’Homme (AEDH) estime qu’au-delà du résultat au référendum, qui forcément fige une réponse binaire, les problèmes subsistent.

Turquie : les droits humains sous couvre-feu

Alors que les institutions européennes discutent de la possibilité d’inscrire la Turquie sur une liste européenne de pays d’origine « sûrs », l’AEDH, EuroMed Droits, la FIDH et la LDH alertent sur le silence de l’Union européenne et de ses États membres face aux violations des droits perpétrées par les autorités turques.

Lettre « Les droits de l’Homme en Europe centrale et orientale » n° 18 – juin 2016

Editorial Porté au pouvoir en 2015, disposant d’une majorité absolue à la Diète, d’un gouvernement et de la présidence, le parti Droit et Justice ne s’interdit plus rien en Pologne. Le blocage du Tribunal constitutionnel, qui dure depuis le début de l’investiture du président Duda à l’automne dernier, est devenu désormais l’affaire de l’Union européenne…

Lettre « Les droits de l’Homme en Europe centrale et orientale » n° 17 – mars 2016

Ce mois-ci, comme le mois précédent, la Lettre « Droits de l’Homme en Europe centrale et orientale » ouvre sur l’actualité polonaise avec un article de Seweryn Blumsztajn sur la « petite loi sur les médias », votée le 30 décembre 2015. Cette loi non seulement précipite des licenciements de journalistes dans les médias publiques mais rompt avec la règle…

Traité transatlantique (TAFTA) : le plan B proposé par la Commission européenne pour l’arbitrage entre investisseurs et États reste toxique et antidémocratique

Communiqué commun. Alors que l’Assemblée nationale examine demain un rapport sur l’arbitrage d’investissement, 32 organisations de la société civile désapprouvent la proposition de réforme de l’arbitrage d’investissement de la Commission européenne et appellent les parlementaires à y faire opposition, en particulier dans le cadre des négociations du traité transatlantique.

Lettre « Les droits de l’Homme en Europe centrale et orientale » n° 16 – janvier 2016

Editorial. Les pays de l’Europe centrale et de l’Est, comme l’ensemble de l’Europe, se sont vus confrontés dans cette dernière période à la « crise des migrants ». Le débat promu principalement par Angela Merkel, chancelière allemande, sur la politique de l’accueil et les quotas des migrants, a très vite divisé l’Union européenne entre d’un coté certains pays occidentaux susceptibles d’accorder un asile aux réfugiés syriens et de l’autre, un axe de quelques pays de l’Europe de l’Est réticents à l’idée d’ouvrir leurs portes aux migrants.

Lettre « Les droits de l’Homme en Europe centrale et orientale » n° 15 – sept.-nov. 2015

Editorial Les attentats du 13 novembre dernier ont frappé Paris et endeuillé la France ; ils ont aussi douloureusement interféré avec la vie de certains de nos collaborateurs, de leurs familles à qui nous exprimons notre solidarité. Cette situation nous amène à ne publier qu’une partie du dossier consacré aux droits des femmes en Europe centrale…

Liberté pour Alexandr Koltchenko et Oleg Sentsov, activistes de Crimée, kidnappés et emprisonnés par l’État russe !

Communiqué commun. L’Etat russe vient de condamner Alexandr Koltchenko à 10 ans d’emprisonnement et Oleg Sentsov à 20 ans de la même peine. L’accusation de « terrorisme » qui a servi à couvrir cette ignoble décision d’un tribunal qui exécute les ordres du pouvoir politique russe n’a aucun fondement.

Lettre « Les droits de l’Homme en Europe centrale et orientale » n° 14 – mars-juin 2015

Le sort des accords de Minsk sur le cessez-le-feu entre la Russie et l’Ukraine reste incertain ; dans ce contexte, le sort des défenseurs des droits est plus que jamais précaire. Notre Lettre revient sur quelques trajectoires des dissidents politiques ukrainiens. L’un d’entre eux est Aleksandr Koltchenko, militant antifasciste de Crimée, kidnappé et emprisonné par la…