Partout dans le monde

Dans un monde où les atteintes aux libertés sont courantes, la LDH dénonce le recours à la terreur, les crimes contre l’humanité, la répression brutale des mouvements sociaux et des dites « minorités », les violations massives et délibérées des populations civiles. Avec la fédération internationale des droits de l’Homme, FIDH, avec l’association européenne des droits de l’Homme, AEDH, avec le réseau euroméditerranéen des droits de l’Homme, REMDH, la LDH est solidaire des victimes d’atteintes à tous les droits.

Non à une régression des droits pour les citoyens européens de République tchèque, la Charte des droits fondamentaux doit s’y appliquer pleinement

Communiqué commun AEDH-Comité Helsinki Tchèque

L’AEDH et le Comité Helsinki Tchèque (CHT) regrettent que le Parlement européen ait rejeté les orientations du premier rapport du Député européen Andrew Duff (ALDE – UK) relatif à l’application de la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne à la République tchèque. Nous appelons le Parlement Européen et le Conseil à donner un avis négatif quant à l’exclusion de l’application de la Charte en République Tchèque.

Contre la dictature des marchés, solidarité avec le peuple grec

Alors que les politiques d’austérité ne font qu’exploser la dette publique, on impose au peuple grec encore plus de mesures suicidaires. Les nouvelles mesures imposées vont non seulement perpétuer le cycle infernal de la récession qui conduit tout droit à l’explosion du déficit public et au défaut de paiement, mais elles vont, partout en Europe, accentuer la baisse des salaires et des dépenses publiques. Ce que les élites de la finance n’ont pas envie de comprendre c’est que c’est le modèle économique qui ne fonctionne pas.

Manifestation, le samedi 18 février à 14h00, métro Trocadéro à Paris – parvis des droits de l’Homme, soutenue par la LDH

Appel pour la libération des prisonniers politiques et le respect des droits de l’Homme en Ouzbékistan

Manifestation le lundi 30 janvier à 14h00, devant l’ambassade d’Ouzbékistan à Paris

A l’occasion de l’anniversaire du président ouzbek, la LDH, l’ACAT-France, la FIDH, Amnesty International-France, l’association des « Cœurs ardents » et l’association « Droits de l’Homme en Asie Centrale » appellent à manifester pour réclamer la libération de tous les prisonniers politiques et le respect des droits de l’Homme en Ouzbékistan.

Protégeons la démocratie et les droits en Hongrie

Communiqué AEDH

Entrée en vigueur le 1er janvier 2012, malgré les nombreuses critiques dont elle avait fait l’objeti, la nouvelle Constitution hongroise (appelée Loi fondamentale) et les lois cardinales qui l’accompagnent portent gravement atteinte à la démocratie et l’Etat de droit en Hongrie, et sont contraires aux valeurs fondamentales de l’Union européenne telles qu’établies dans l’article 2 du Traité sur l’Union européenne.

Pour la levée immédiate des mesures transitoires imposées aux ressortissants roumains et bulgares

Lettre ouverte du collectif Romeurope

Le premier janvier 2007, la Roumanie et la Bulgarie ont rejoint l’Union Européenne. Leurs ressortissants bénéficient donc en théorie des mêmes droits que les autres citoyens européens et notamment de l’un des piliers de la construction de l’Europe : la liberté de circulation et d’installation.
En théorie seulement…

Mobilisation devant l’Ambassade du Bélarus pour demander la libération d’Ales Bialiastki, vice-président de la FIDH et président du Centre des droits de l’Homme Viasna

Mobilisation devant l’Ambassade du Bélarus le vendredi 25 novembre à 13h45 à l’appel de la FIDH, de la LDH, du Comité vietnam pour la défense des droits de l’Homme (CVDDH), de la Ligue de défense des droits de l’Homme en Iran (LDDHI), du Mouvement lao pour les droits de l’Homme et de la Fondation Armanshahr – Open Asia

Sur l’initiative citoyenne. Une analyse de l’AEDH

Instaurée par le traité de Lisbonne, l’initiative citoyenne est une nouvelle forme de participation des citoyens pour l’élaboration des politiques de l’Union européenne. Elle officialise la démocratie participative qui complète la démocratie représentative, mais elle ne la remplace pas. Elle permet à des citoyens européens, et ressortissants d’un nombre significatif d’États membres, d’interpeller la Commission et lui proposer de soumettre une proposition sur des questions présentant pour eux un intérêt européen.

Le CEPD met en garde sur l’éventuelle incompatibilité de l’ACAC avec le régime de protection des données de l’UE

Infoflash AEDH

Le Contrôleur européen de la protection des données (CEPD) vient de rendre un avis où il fait part « de ses préoccupations concernant une incompatibilité possible entre les mesures envisagées et les exigences en matière de protection des données » concernant l’Accord commercial anti-contrefaçon – ACAC, négocié de façon secrète entre différents Etats, dont les Etats-Unis et l’Union européenne.

Questions de l’AEDH aux autorités européennes concernant l’accord Swift

AEDH

L’Association Européenne pour la défense des Droits de l’Homme (AEDH) pose aujourd’hui des questions sur le contenu et les implications de l’accord intérimaire entre l’Union européenne et les États-Unis d’Amérique sur le traitement et le transfert de données de messagerie financière. Ces questions ont été envoyées au Président de la Commission et au Président du Conseil.

Appel aux parlementaires : La garantie des droits sociaux doit être un préalable à toute mesure économique et financière prise par les chefs d’Etat et de gouvernement

Communiqué AEDH

L’AEDH appelle les parlementaires européens à peser sur la Commission européenne et les chefs d’Etat et de gouvernement, afin que les mesures prises pour faire face à la crise économique et au règlement de la situation budgétaire difficile de nombreux Etats membres ne le soient pas aux dépens des plus fragiles et des plus pauvres et des droits sociaux.