Libertés/Démocratie

La LDH s’inquiète des atteintes aux libertés publiques aggravées par des lois sécuritaires qui font des prisons des lieux d’inhumanité et de violence. De même la LDH agit pour l’indépendance de la justice, pour la présomption d’innocence. La LDH est de toutes les mobilisations contre l’extrême droite en France et dénonce leurs politiques discriminatoires. Enfin, les technologies de l’information et de la communication, si elles constituent d’indéniables avancées, peuvent être exploitées et deviennent alors des outils de surveillance et d’oppression.

Election présidentielle :

Appel de la LDH

L’élection présidentielle a lieu ces 22 avril et 6 mai. La LDH appelle les citoyennes et les citoyens à à refuser que soit poursuivie − et a fortiori aggravée − la régression des droits et des libertés, la xénophobie d’Etat et l’autoritarisme, la mise en cause de l’égalité des citoyens.

La démocratie, ça se construit

Des propositions à débattre, enrichir, valider… Un quinquennat s’achève. Nous entrons dans une nouvelle phase politique, avec la tenue des élections législatives, destinées à renouveler la représentation nationale à l’Assemblée et le profil des forces qui vont proposer, discuter, voter les lois. Qu’elle quelle soit, la nouvelle chambre devra affronter d’immenses défis. Sur fond d’hégémonie…

Pour un sursaut démocratique.

Minée par la dégradation des droits, des libertés, des valeurs républicaines, la démocratie dans notre pays subit une grave crise de confiance à l’égard de la représentation politique et de la capacité des forces politiques à servir l’intérêt général et à maîtriser l’avenir.

Les Fanfares s’indignent !

200 musiciens de fanfares, venus de toute l’Europe se rassemblent à Paris en soutien au mouvement social.
Ils organisent une manifestation que dors et déjà plusieurs collectifs et associations ont décidé de rejoindre. Il se trouve qu’elle se tiendra entre les deux tours des élections Présidentielles.

Libérons les élections – Des alternatives pour réinventer la démocratie

Le 31 mars 2012, une irruption de la société civile organisée dans le débat politique. La LDH est partie prenante des différentes actions de la journée de mobilisation du 31 mars, à l’initiative du Crid. Ce qui est recherché c’est une visibilité de la société civile et des questions qu’elle adresse aux partis politiques. Il s’agit de faire éclore l’idée que les débats ne peuvent se limiter à la parole des experts et des professionnels de la politique.

Liberté, égalité, fraternité : retrouver la République

Communiqué LDH

Depuis le trop célèbre « discours de Grenoble » prononcé il y a un an par le président de la République, se sont accumulés les propos, les décisions, les lois et règlements qui menacent, dans une dangereuse convergence avec les idées xénophobes, racistes et discriminatoires portées par l’extrême droite, les principes les plus fondamentaux de la République « laïque, démocratique et sociale » telle que la définit l’article 1er de notre Constitution.

Plateau des Glières : Résistance, engagement, démocratie

La LDH était présente les 14 et 15 mai au rassemblement du plateau des Glières, haut lieu de la Résistance.

Intervention de Jean-Pierre Dubois, président de la LDH
« Il y a un peu plus d’un an, un homme est venu ici. Il avait déjà amené, trois ans plus tôt, sur ce plateau des Glières, bien des micros et des caméras, pour transformer les morts en bulletins de vote. Mais l’année dernière il a fait pire encore… »