Droits économiques, sociaux et culturels

La LDH fait de l’indivisibilité des droits une référence fondamentale de son engagement. Crise sociale et crise démocratique sont liées. Le combat pour les droits de l’Homme ne peut faire l’impasse de la garantie des droits les plus fondamentaux : droit aux soins de santé, à l’éducation, au logement, droit de vivre en famille, mais aussi droit au travail et du travail, qui demeure central pour la socialisation des individus.

Communiqué de presse sur le bizutage

Communiqué commun

Les signataires du présent communiqué sont : Association contre le
bizutage (ACB), Collectif national pour les droits des femmes, Comité féministe contre le viol (CFCV) Fédération indépendante et démocratique lycéenne (FIDL), Ligue des droits de l’Homme (LDH), Osez le féminisme, SOS-bizutage, Union nationale des étudiants de France (Unef), Union nationale des étudiants de France de Poitiers, Union nationale lycéenne (UNL).

Assez ! L’Etat doit cesser de s’acharner sur les enfants des campements « illicites » !

Communiqué commun

L’Etat s’empresse depuis quelques temps d’évacuer les campements « illicites » visés par une décision judiciaire d’évacuation. La circulaire interministérielle du 26 août demandant aux préfets d’anticiper ces opérations et de prévoir des mesures d’accompagnement des familles concernées en termes de relogement et de scolarisation n’est souvent pas appliquée.

Pour l’avenir des enfants et des jeunes

Pour la première fois depuis longtemps, « les jeunes », qui ne constituent pas plus une catégorie homogène que les « vieux », connaissent une entrée dans la vie d’adulte plus difficile que celle de leurs parents. Pourtant, leur parole est peu prise en compte ; à peine sont-ils entendus lorsqu’ils se mobilisent. Le plus souvent , ils sont érigés en « classe dangereuse ».

Droits des enfants : un anniversaire comme un autre ?

Communiqué LDH

Le 20 novembre prochain, date anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE), le gouvernement français ne va pas manquer de rappeler que la France fut l’un des premiers pays à la ratifier. Pourtant, l’année qui vient de s’écouler a été marquée par de nouvelles atteintes graves et répétées aux droits des enfants.

Procès de l’enfermement des enfants étrangers

Communiqué commun

Le 14 mai 2011, à Paris, un tribunal d’opinion s’est réuni devant plus de 250 personnes pour juger de l’attitude de la France à l’égard de l’enfermement des enfants étrangers.

Il ressort de l’ensemble des témoignages, qu’aujourd’hui, en France, le caractère de migrant prime sur la situation de l’enfant et l’intérêt supérieur de celui-ci dans des pratiques qui ne respectent ni les principes de la convention internationale des droits de l’enfant (CIDE), ni ceux de la convention européenne des droits de l’Homme (CEDH)

Les états générEux pour l’enfance s’adressent aux états généraux de l’enfance

Communiqué Etats générEux pour l’enfance

Fort du succès remporté par le « Cahier de doléances pour l’enfance » préparé par plus de quatre-vingts organisations de parents, de professionnels et d’organismes spécialisés, fort également de la réussite, malgré des conditions météorologiques difficiles, du forum, place de la Concorde, le 26 mai dernier, où de nombreuses personnalités lui ont apporté leur soutien, le Collectif pour les états générEux pour l’enfance poursuit et intensifie sa mobilisation.