Droits économiques, sociaux et culturels

La LDH fait de l’indivisibilité des droits une référence fondamentale de son engagement. Crise sociale et crise démocratique sont liées. Le combat pour les droits de l’Homme ne peut faire l’impasse de la garantie des droits les plus fondamentaux : droit aux soins de santé, à l’éducation, au logement, droit de vivre en famille, mais aussi droit au travail et du travail, qui demeure central pour la socialisation des individus.

Base élèves : le gouvernement fortement interpellé par l’ONU

Communiqué de la LDH et de la FCPE

La FCPE et la Ligue des droits de l’Homme se réjouissent des nombreuses réserves exprimées par le Comité des droits de l’enfant de l’ONU à propos du fichier « base élèves ». Le comité, dans son avis prononcé le 11 juin, s’est notamment dit préoccupé par « l’insuffisance de dispositions légales propres à prévenir son interconnexion avec les bases de données d’autres administrations ».

La LDH appelle le gouvernement à mieux respecter les droits des enfants

Communiqué et déclaration de la LDH

Alors que l’année 2009 est celle du 20ème anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE), le Comité central de la LDH, réuni le 13 juin 2009, tient à exprimer solennellement sa vive préoccupation à l’égard de politiques qui tendent à faire de la jeunesse « une classe dangereuse » dont il conviendrait de se méfier par principe.

Note de la LDH, présentée devant le Comité des droits de l’enfant des Nations unies, à propos des troisième et quatrième rapports périodiques de la France

La société française aura été marquée ces dernières années par l’obsession du sécuritaire et du contrôle social, avec une jeunesse perçue comme une sorte de “classe dangereuse”. La note de la LDH du 26 mai dernier, transmise au Comité des droits de l’enfants des Nations unies, insiste et complète ces deux aspects de l’évolution des droits de l’enfant.