Droits des étrangers

Du droit d’asile que la France n’accorde qu’avec une cynique parcimonie, aux iniques conditions d’enfermement que subissent les sans papiers dans les centres de rétention administrative (CRA), du contrôle policier tatillon et illégal à l’expulsion de familles entières d’enfants pourtant scolarisés dans notre pays, l’activité des sections de la LDH est profondément marquée par cette ardente obligation de défendre les plus démunis.

Accueil des demandeurs d’asile : la CFDA réagit au projet de nouveau cahier des charges des plateformes d’accueil pour demandeurs d’asile

17 novembre 2011, Proposition CFDA de contre-référentiel des plateformes d’accueil pour demandeurs d’asile

décembre 2011, OFII, référentiel des prestations de premier accueil des demandeurs d’asile

Note du ministre de l’Intérieur, 22 décembre 2011, organisation du dispositif de premier accueil des demandeurs d’asile

Les dérives de la procédure d’asile à la frontière enfin sanctionnées !

Communiqué de l’Anafé

Le 8 juillet 2010, la Cour Administrative d’Appel de Paris a considéré qu’un demandeur d’asile guinéen n’aurait pas du être refoulé vers son pays en septembre 2009, que l’examen de sa demande n’avait pas été conduit correctement et que ses craintes de persécutions en cas de retour n’étaient pas « manifestement infondées », comme l’avait
estimé le ministère de l’Immigration.

Réfugiés kurdes en Corse : asile ou charter ?

Communiqué commun LDH, AEDH, FIDH et REMDH

Vendredi 22 janvier, un bateau dépose sur la côte sud de la Corse 140 hommes, femmes et enfants épuisés, affamés, qui tentent désespérément d’échapper à ce que la Déclaration universelle des droits de l’Homme nomme « la terreur et la misère ». Ce sont des Kurdes de Syrie, qui fuient l’un des pires destins qui soient et l’un des pires régimes qui soient. Ils demandent asile.

Une pétition pour Cesare Battisti

La LDH défend partout le droit des accusés à être normalement défendus, et le statut de réfugié. Elle appelle, avec l’association des amis de Cesare Battisti à signer massivement la pétition adressée par les amis brésiliens de Cesare au président Luis Inacio Lula da Silva, qui devrait annoncer sa décision en février 2010. Il nous reste peu de temps pour tenir l’objectif de 100 000 signatures internationales !