Partout dans le monde

Dans un monde où les atteintes aux libertés sont courantes, la LDH dénonce le recours à la terreur, les crimes contre l’humanité, la répression brutale des mouvements sociaux et des dites « minorités », les violations massives et délibérées des populations civiles. Avec la fédération internationale des droits de l’Homme, FIDH, avec l’association européenne des droits de l’Homme, AEDH, avec le réseau euroméditerranéen des droits de l’Homme, REMDH, la LDH est solidaire des victimes d’atteintes à tous les droits.

La LDH appelle à manifester samedi 24 janvier pour les droits des Palestiniens

Les bombardements de Gaza ont cessé. Mais le blocus demeure. Demeure aussi une situation humanitaire intolérable pour un million et demi de Gazaouis enfermés dans la « plus grande prison du monde ». Demeure enfin l’injustice faite aux Palestiniens, dont seule la réparation rendra possible la paix sûre et durable entre les deux peuples.

Gaza : refusons toute instrumentalisation communautaire. Une déclaration à signer !

La Ligue des droits de l’Homme et de la Ligue de l’Enseignement sont à l’initiative d’une déclaration « Gaza : refusons toute instrumentalisation communautaire » qui a été soumise dans un premier temps à l’approbation des organisations. Mais pour tenir compte des demandes formulées, il a été décidé d’étendre ce processus aux personnes. Il s’agit maintenant d’une déclaration qui engage les organisations et les individus. Nous vous invitons à faire vôtre cette déclaration en renseignant le formulaire ci-dessous.

Crimes de guerre à Gaza : assez de silence complice !

Communiqué de la LDH

Gaza, une fois encore… Des centaines de morts, civils pour la plupart ; des hôpitaux remplis de blessés qui ne sont pas davantage épargnés. Après 18 mois de blocus qui constituent déjà en eux-mêmes un crime de guerre, voici les fruits toujours plus révoltants de l’inertie qui règne depuis des décennies quand il s’agit du peuple palestinien.

L’ancien vice consul tunisien en France, Khaled Ben Saïd, condamné pour torture par la Cour d’assises du Bas Rhin

La Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) et la Ligue française des droits de l’Homme (LDH) se félicitent de la décision rendue le lundi 15 décembre 2008 par la Cour d’assises du Bas Rhin retenant la responsabilité pénale de Khaled Ben Saïd pour avoir donné l’instruction de commettre des crimes de torture et actes de barbarie sur la personne de la plaignante, Madame Gharbi. M. Ben Saïd a été condamné à la peine de huit années de réclusion criminelle.

Palestine : 60 ans d’injustice, 40 ans d’occupation, de colonisation et de mépris du droit

Communiqué LDH

Il y a 60 ans, le conflit israélo-palestinien est né de ce qui fut en même temps la création de l’Etat d’Israël et la Nakba, la catastrophe, l’exil forcé pour des centaines de milliers de Palestiniens chassés de leur terre au nom de crimes commis par d’autres, en d’autres lieux et en d’autres temps.