Partout dans le monde

Dans un monde où les atteintes aux libertés sont courantes, la LDH dénonce le recours à la terreur, les crimes contre l’humanité, la répression brutale des mouvements sociaux et des dites « minorités », les violations massives et délibérées des populations civiles. Avec la fédération internationale des droits de l’Homme, FIDH, avec l’association européenne des droits de l’Homme, AEDH, avec le réseau euroméditerranéen des droits de l’Homme, REMDH, la LDH est solidaire des victimes d’atteintes à tous les droits.

Lettre « Les droits de l’Homme en Amérique du Nord » n° 4, janvier-février 2015

« Nous en avons plus qu’assez d’en avoir assez » L’embrasement de Ferguson (Missouri) a rappelé la persistance de « divisions raciales » à vif et l’Amérique qui pensait avoir exorcisé ses vieux démons, a vu sa jeunesse descendre dans les rues dénoncer les brutalités policières, les humiliations quotidiennes et les préjugés racistes qui infectent…

LETTRE « LES DROITS DE L’HOMME EN AMÉRIQUE LATINE » N° 24 – septembre-octobre 2014

« Mexique : l’horreur s’appelle Ayotzinapa ». Le Mexique est en Etat de choc. Le 26 septembre dernier, à Iguala, dans l’Etat de Guerrero, un groupe d’élèves instituteurs de l’école normale rurale d’Ayotzinapa a été intercepté par des patrouilles de la police municipale qui ont ouvert le feu sur les bus qui les transportaient. L’attaque a provoqué au moins six morts et dix-sept blessés.

Violences au Mexique : la LDH et la FIDH interpellent le gouvernement français

Communiqué LDH / FIDH.
Au Mexique la violence perpétrée par les groupes criminels et les cartels de la drogue, de fait protégés et soutenus par des secteurs entiers des forces de police, ne cesse de miner une vie politique que le gouvernement en place ne veut pas changer. La Ligue des droits de l’Homme tient à faire part publiquement de son indignation suscitée par l’enlèvement, puis l’assassinat de quarante-trois élèves de l’école normale rurale de Ayotzinapa, dans l’Etat du Guerrero.

Lettre « Les droits de l’Homme en Amérique du Nord » n° 3 – mai-juin 2014

« Le triomphe de la criminalité sexuelle » Les campus universitaires et les bases militaires sont des lieux mixtes où, d’une part, femmes et hommes étudient et vivent ensemble à construire leur avenir dans une relative insouciance et, d’autre part, exercent leur métier de soldat-e-s et accomplissent leurs missions communes dans un esprit de fraternité. Mon oeil…

LETTRE « Les droits de l’Homme en Amérique latine » n° 21 – mars 2014

« Le Venezuela entre conflit et compromis »

Un mois et demi après le début des
manifestations violentes qui secouent le
pays, le président de la Banque centrale du
Venezuela a reconnu que le pays traverse une
grave crise économique, avant d’annoncer
des mesures de contrôle des changes, avec
pour objectif de faire baisser le taux de change
entre la monnaie nationale, le bolívar, et
le dollar, et surtout de peser sur le marché
noir des devises. Puis une semaine plus
tard, le gouvernement a procédé à une giga
dévaluation du bolívar : 88 %…

Lettre « Les droits de l’Homme en Amérique latine » n° 20 – février 2014

« Le Venezuela tangue »

Tout a commencé par des manifestations étudiantes. Puis, très rapidement, la contestation a changé de nature. L’opposition se greffe sur la grogne étudiante et appelle au soulèvement contre le régime « autoritaire », « corrompu » et « incompétent » du président Nicolás Maduro. Les manifestations se sont succédées, pour et contre le gouvernement, de plus en plus violentes, et on a compté des morts des deux côtés, opposition et chavistes. A Paris, Madrid ou Washington, certains y voient déjà un « Printemps vénézuélien », Caracas et Kiev même combat…

Lettre « Les droits de l’Homme en Amérique latine » n° 19 – janvier 2014

Une conjoncture préoccupante

La décision de la Réserve fédérale des Etats-Unis de poursuivre la réduction de ses injections de liquidités dans l’économie américaine en rachetant les bons du Trésor et obligations adossées à des crédits hypothécaires, considérant que les signes de redressement étaient suffisants, a eu un impact immédiat dans les pays émergents, et singulièrement en Amérique latine.

Lettre ouverte au président François Hollande à l’occasion de la visite en France de son homologue haïtien

Lettre ouverte cosignée par la LDH

La reconstruction d’Haïti doit être basée sur la démocratie et les droits humains

Monsieur le Président,

A l’occasion de la visite officielle en France du président Michel Martelly, les 20 et 21 février, nos organisations vous appellent à inscrire la protection des droits humains à l’agenda des discussions avec votre homologue haïtien.

Haïti : Le double assassinat de Daniel Dorsinvil et de son épouse, un acte d’intimidation envers les défenseurs des droits humains haïtiens ?

Communiqué FIDH

La FIDH et l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT), dans le cadre de l’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme, expriment leur préoccupation suite à l’assassinat du défenseur des droits de l’Homme Daniel Dorsinvil et de son épouse le 8 février 2014 en Haïti.

Lettre « Les droits de l’Homme en Amérique latine » n° 18 – décembre 2013

« La Colombie entre guerre et paix »

Par décision du procureur général de la République, Gustavo Petro, maire de Bogotá, a été destitué de ses fonctions et privé du droit de se présenter à tout type d’élection pour une durée de quinze ans.

Cette sanction radicale n’est pas motivée par des faits de corruption ou des actes relevant du droit commun, mais par de supposées irrégularités dans la réforme du système de collecte des ordures de la capitale colombienne décidée par le maire il y a un an. Cette décision, apparemment administrative, pourrait paraître grotesque si elle ne couvrait pas des manœuvres politiques à géométrie variable, liées à l’avenir du pays, à la définition de son destin de guerre ou paix.

Lettre « Les droits de l’Homme en Amérique du Nord » n° 1 – janvier-février 2014

« Droits de l’Homme en Amérique du Nord, une nouvelle lettre thématique de la LDH »

Les informations concernant l’Amérique du Nord en général, et les Etats-Unis en particulier, sont nourries et fréquentes. Richesse et régularité ne doivent pas cependant faire écran à la nécessité d’écouter ce que les Américains eux-mêmes ont à dire sur leurs combats pour les droits de l’Homme, ceux qu’ils mènent et ceux qu’il veulent entreprendre sur les champs d’actions qui sont à leurs yeux prioritaires.

Lettre « Les droits de l’Homme en Amérique latine » n° 17 – novembre 2013

« De l’enterrement de la doctrine Monroe »

Lorsque John Kerry, secrétaire d’État des Etats-Unis, a annoncé devant l’Assemblée générale de l’Organisation des Etats américains (OEA) que la doctrine Monroe était dépassée, l’annonce a surpris l’assistance. En effet, ce faisant, il enterrait symboliquement la doctrine et l’OEA elle-même qui, depuis les années 1950, a été l’instrument de sa mise en œuvre dans toute l’Amérique latine et les Caraïbes.