Droits économiques, sociaux et culturels

La LDH fait de l’indivisibilité des droits une référence fondamentale de son engagement. Crise sociale et crise démocratique sont liées. Le combat pour les droits de l’Homme ne peut faire l’impasse de la garantie des droits les plus fondamentaux : droit aux soins de santé, à l’éducation, au logement, droit de vivre en famille, mais aussi droit au travail et du travail, qui demeure central pour la socialisation des individus.

H&L 147 – La révision des lois bioéthiques

– Introduction au dossier, 2 pages.

Gestation pour autrui (GPA), dons
d’organes entre vivants, médecine
prédictive par tests génétiques… De
telles avancées scientifiques, à même de
repousser les limites de la souffrance, de
surmonter la maladie ou la stérilité ne sont
pas sans enjeu pour notre société, tant dans
la conception de l’humain qu’elles impliquent
que dans les modifications profondes des
rapports sociaux qui peuvent en découler.
Comme tous les progrès technologiques, les
avancées en matière biomédicale doivent
faire l’objet de choix citoyens. Pour ne pas
laisser la science décider de l’organisation de
la société future, il faut connaître, comprendre,
analyser et anticiper les conséquences
sociales de ces évolutions.

Base élèves : le gouvernement fortement interpellé par l’ONU

Communiqué de la LDH et de la FCPE

La FCPE et la Ligue des droits de l’Homme se réjouissent des nombreuses réserves exprimées par le Comité des droits de l’enfant de l’ONU à propos du fichier « base élèves ». Le comité, dans son avis prononcé le 11 juin, s’est notamment dit préoccupé par « l’insuffisance de dispositions légales propres à prévenir son interconnexion avec les bases de données d’autres administrations ».

La LDH appelle le gouvernement à mieux respecter les droits des enfants

Communiqué et déclaration de la LDH

Alors que l’année 2009 est celle du 20ème anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE), le Comité central de la LDH, réuni le 13 juin 2009, tient à exprimer solennellement sa vive préoccupation à l’égard de politiques qui tendent à faire de la jeunesse « une classe dangereuse » dont il conviendrait de se méfier par principe.

Note de la LDH, présentée devant le Comité des droits de l’enfant des Nations unies, à propos des troisième et quatrième rapports périodiques de la France

La société française aura été marquée ces dernières années par l’obsession du sécuritaire et du contrôle social, avec une jeunesse perçue comme une sorte de « classe dangereuse ». La note de la LDH du 26 mai dernier, transmise au Comité des droits de l’enfants des Nations unies, insiste et complète ces deux aspects de l’évolution des droits de l’enfant.

Soutien à Erwan Redon, désobéisseur, résistant à la casse organisée du service public d’éducation ! Conférence de presse et rassemblement à Marseille le 10 juin.

Information de la fédération LDH des Bouches-du-Rhône

Erwan Redon, professeur des écoles à Marseille, fait partie des désobéisseurs, mouvement de résistance créé pour lutter contre la casse organisée du service public d’éducation. Aujourd’hui, il risque de perdre son emploi. La fédération LDH des Bouches-du-Rhône organise une conférence de presse à Marseille le mercredi 10 juin, à 11h, devant l’école des Convalescents, puis un rassemblement à 14h.

Pique-nique géant le dimanche 17 mai 2009 à Paris contre la suppression des Rased !

Appel de la Fédération nationale des associations des rééducateurs de l’Education nationale (Fnaren)

Après les 300 000 signatures de la pétition « Sauvons les rased.org », la Fnaren invite à un grand pique-nique ce dimanche 17 mai pour protester contre le démantèlement des Réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté (Rased). Où ? Au champ de mars, face à l’Ecole militaire à Paris. Quand ? Rendez-vous est fixé à 11h. Une marche aura ensuite lieu à partir de 14h30 jusqu’à la rue de Grenelle.

Cimade/Ministère de l’Immigration : pour le mouvement associatif, la remise à plat des relations contractuelles est un des enjeux de la future Conférence de la vie associative

« Au-delà du contexte de cet événement situé sur le terrain sensible de la politique publique d’immigration, cette affaire révèle au grand jour un climat d’incertitudes et de préoccupations sur les relations contractuelles entre associations et pouvoirs publics (Etat ou collectivités territoriales) »

Communiqué de la Conférence permanente des coordinations associatives (CPCA)