Droits économiques, sociaux et culturels

La LDH fait de l’indivisibilité des droits une référence fondamentale de son engagement. Crise sociale et crise démocratique sont liées. Le combat pour les droits de l’Homme ne peut faire l’impasse de la garantie des droits les plus fondamentaux : droit aux soins de santé, à l’éducation, au logement, droit de vivre en famille, mais aussi droit au travail et du travail, qui demeure central pour la socialisation des individus.

Mobilisons-nous ensemble avec et pour les plus fragiles !

Déclaration collectif Alerte et Partenaires sociaux

Les plus pauvres et leurs familles sont les premiers et les plus durement frappés par la crise. Il
faut leur apporter une attention prioritaire pour qu’ils ne soient pas les oubliés dans ce contexte.
Nous appelons, à l’occasion du 17 octobre, journée mondiale du refus de la misère, à une
véritable mobilisation citoyenne contre la pauvreté et le chômage.

H&L 143 – RMI, l’état des lieux. 1988-2008, un livre de M. Lelièvre et E. Nauze-Fichet [Note de lecture]

Note de lecture, 1 page.

Attention
! Livre important. Pour
le vingtième anniversaire de la
création du RMI – et peut-être
à l’aube de sa disparition et son
remplacement par le revenu de
solidarité active (RSA) –, voilà un
«
état des lieux
» tout à fait d’actualité. Qui plus est, non seulement
la lecture est passionnante, mais
encore les auteurs permettent de
répondre à ce qui apparaît comme la vulgate très répandue dans
les milieux gouvernementaux
actuels.