Mobilisons-nous ensemble avec et pour les plus fragiles !

Déclaration collectif Alerte et Partenaires sociaux

Les plus pauvres et leurs familles sont les premiers et les plus durement frappés par la crise. Il
faut leur apporter une attention prioritaire pour qu’ils ne soient pas les oubliés dans ce contexte.
Nous appelons, à l’occasion du 17 octobre, journée mondiale du refus de la misère, à une
véritable mobilisation citoyenne contre la pauvreté et le chômage.Les plus pauvres et leurs familles sont les premiers et les plus durement frappés par la crise. Il
faut leur apporter une attention prioritaire pour qu’ils ne soient pas les oubliés dans ce contexte.
Nous appelons, à l’occasion du 17 octobre, journée mondiale du refus de la misère, à une
véritable mobilisation citoyenne contre la pauvreté et le chômage.
C’est l’affaire de tous et de chacun : dans son voisinage, son entreprise, sa famille.
C’est l’affaire de tous les acteurs du champ social, économique et politique.
Nous, représentants de la société civile, associations de solidarité, de l’économie sociale et
solidaire, et de défense des droits, syndicats de salariés, organisations d’employeurs, déclarons
solennellement être mobilisés ensemble contre l’exclusion.
Nous réaffirmons notre attachement au principe d’égalité à l’accès et à l’effectivité des droits de
tous pour tous. C’est pourquoi des dispositions particulières doivent être mises en œuvre en
direction des plus pauvres.
Ensemble nous sommes particulièrement attentifs à ce que :
- les dispositifs d’accompagnement vers l’emploi intègrent les dimensions sociales et
professionnelles et soient adaptés aux situations spécifiques de chaque personne éloignée
du « marché du travail »,
- l’accès à la formation professionnelle tout au long de la vie pour chaque travailleur soit
prioritaire pour les personnes privées d’emploi, les moins qualifiées,
- le RSA ne participe pas à la stigmatisation des bénéficiaires avec ou sans emploi,
- les pactes territoriaux d’insertion issus de la loi généralisant le RSA se mettent en place sur
les territoires en associant nos organisations respectives ainsi que des allocataires.
Depuis quatre ans, nous nous retrouvons régulièrement en formation Collectif inter associatif
ALERTE contre l’exclusion et Partenaires sociaux. Nous travaillons à une compréhension
partagée de la lutte contre la pauvreté et l’exclusion, et à la construction de propositions et de
solutions communes. Nous estimons aujourd’hui plus que jamais utile de poursuivre le travail
engagé.
Nous voulons affirmer devant l’opinion publique notre conviction commune : la lutte contre la
pauvreté et l’exclusion doit être portée par tous. Elle ne doit pas choisir entre les pauvres et les
moins pauvres, les inclus et les plus en difficulté.
C’est avec cette conviction que nous voulons adresser un message de soutien aux personnes
aujourd’hui atteintes par la crise et à celles qui subissent la misère depuis trop longtemps.

Paris, le 15 octobre 2009

Les signataires :

Medef, CGPME, FNSEA, Upa, CGT, CFDT, Unsa.

Le collectif alerte est composé de :
- 38 fédérations et associations nationales de lutte contre la pauvreté et l’exclusion coordonnées par l’Uniopss
- 29 collectifs inter-associatifs locaux présents dans 14 régions

Association des Collectifs Enfants Parents Professionnels (ACEPP) ; Association Nationale de
Prévention en Alcoologie et Addictologie (ANPAA) ; Association pour le Droit à l’Initiative Economique
(ADIE) ; Association Service Social Familial Migrants (ASSFAM) ; Amicale du Nid ; Cimade ; Comité
Chrétien de Solidarité avec les Chômeurs (CCSC) ; Comité national de Liaison des Associations du
Réseau d’Accompagnement des Migrants (CLARA) ; Droits d’Urgence ; Emmaüs France ; Familles
Rurales Fédération Nationale ; COORACE ; Fédération des Associations pour la Promotion et
l’Insertion par le Logement (FAPIL) ; Fédération Entraide Protestante ; Fédération Française des
Equipes Saint-Vincent ; Fédération Habitat et Humanisme ; Fédération nationale des associations
d’accueil et de réinsertion sociale (FNARS) ; Fédération nationale des associations solidaires d’action
avec les tsiganes et Gens du voyage (FNASAT – Gens du voyage) ; Fédération des Pact ; Fédération
Vacances et Familles ; Fondation Abbé Pierre pour le logement des défavorisés ; Fondation Armée du
Salut ; Fonds Social Juif Unifié (FSJU) ; France Terre d’Asile ; Les petits frères des Pauvres ; Les
Restaurants du Coeur ; Ligue des droits de l’Homme ; Médecins du Monde ; Mouvement ATD Quart
Monde ; Secours Catholique ; Société de Saint-Vincent-de-Paul ; Solidarités Nouvelles face au
Chômage (SNC) ; Union Nationale pour l’Habitat des Jeunes (UNHAJ) ; Union des professionnels de
l’hébergement social (UNAFO) ; Union nationale ADMR ; Union nationale des associations familiales
(UNAF) ; Union Nationale Interfédérale des OEuvres et Organismes privés Sanitaires et Sociaux
(UNIOPSS).

Contact presse ALERTE :

Mme Anne Degroux – UNIOPSS – 01 53 36 35 07 – adegroux@uniopss.asso.fr

Share This