Partout dans le monde

Dans un monde où les atteintes aux libertés sont courantes, la LDH dénonce le recours à la terreur, les crimes contre l’humanité, la répression brutale des mouvements sociaux et des dites “minorités”, les violations massives et délibérées des populations civiles. Avec la fédération internationale des droits de l’Homme, FIDH, avec l’association européenne des droits de l’Homme, AEDH, avec le réseau euroméditerranéen des droits de l’Homme, REMDH, la LDH est solidaire des victimes d’atteintes à tous les droits.

Les autorités israéliennes ne connaissent que la force

Communiqué LDH

De nouveau, les autorités israéliennes empêchent des militants pacifistes de rompre le blocus de Gaza. L’arraisonnement du bateau « Dignité-Al Karama », qui voguait alors encore dans les eaux internationales, est une nouvelle manifestation de l’utilisation de force par les autorités israéliennes, confortées par le silence des pays de l’Union européenne.

Le Réseau euro-méditerranéen des droits de l’Homme (REMDH) condamne les violences et actes de harcèlement à l’encontre de militants associatifs de l’Association marocaine des droits humains (AMDH).

Depuis le début des manifestations du Mouvement du 20 février au sein duquel l’AMDH est active et qui vise à demander des réformes politiques au Maroc, l’association et ses militants ont été, à de multiples reprises, les cibles d’actes d’intimidations psychologiques et de violences physiques.

Huit ans après la rafle d’Auvers-sur-Oise, la justice d’exception « antiterroriste » renonce à poursuivre des réfugiés iraniens

Communiqué LDH

Il y a huit ans jour pour jour, la justice d’exception « antiterroriste » française déclenchait une rafle visant les opposants à la dictature iranienne réfugiés en France du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI). Il est très rapidement apparu que cette vaste opération politico-judiciaire, visant de prétendues infractions de terrorisme et de financement d’activités terroristes, ne reposait sur aucun élément sérieux et ne pouvait s’expliquer que par la volonté de donner des gages au régime de Téhéran dans le contexte de négociations commerciales intergouvernementales.

Tian’anmen : 22 ans de répression

Le 4 juin, c’est le 22ème anniversaire du massacre de la Place Tian’anmen !
Comme tous les ans, les Chinois en exil, et leurs nombreux amis, organisent le samedi 4 juin une commémoration sur “notre place Tian’anmen” de Paris. La LDH est partie prenante de ce rassemblement

Des organisations françaises appellent à l’arrêt des exactions contre les civils et au respect des droits de l’homme

Communiqué commun

Après l’investiture officielle d’Alassane Ouattara et plus d’un mois après l’arrestation de Laurent Gbagbo, bien que la situation sécuritaire se soit nettement améliorée en Côte d’Ivoire, des civils continuent d’être victimes d’exactions commises par des hommes en armes dans plusieurs régions du pays. Nombre de ces exactions sont perpétrées par des hommes se réclamant des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI).

L’Etat palestinien, c’est maintenant !

Le Proche-Orient est à la croisée des chemins. La poursuite de la colonisation israélienne de la Palestine a conduit les négociations de paix dans l’impasse. Le désespoir risque de provoquer l’éclatement d’une troisième Intifada. A l’heure où les peuples arabes reprennent en mains leur destin, seule une reconnaissance généralisée de l’Etat de Palestine dans les frontières d’avant la guerre de 1967, avec Jérusalem-Est pour capitale, peut ouvrir une perspective nouvelle.

Pas de démocratie sans égalité entre les femmes et les hommes. Appel de soutien et de solidarité euroméditerranéenne

Le Réseau euroméditerranéen des droits de l’Homme appelle les pays euro-Méditerranéens, tous signataires de la Convention pour l’élimination de toutes formes de discrimination envers les femmes (CEDAW), à assurer la citoyenneté pleine et entière des femmes de cette région, sans aucune discrimination.

Pour l’établissement d’une commission d’enquête pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité en Birmanie

Communiqué commun Altsean Burma / FIDH / Info Birmanie / LDH

Le 12 avril 2011, les pays membres de l’Union européenne vont renouveler leur Position Commune s’agissant de la Birmanie. La Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme, l’association Info Birmanie et la Ligue des Droits de l’Homme sont vivement préoccupées par l’échec persistant de l’Union européenne à soutenir publiquement une Commission d’enquête sur les allégations de crimes de guerre et crimes contre l’humanité perpétrés dans ce pays. L’Union Européenne doit inclure l’établissement d’une telle commission dans les conclusions du Conseil.

Soutenez les combats de la LDH

Les droits et les libertés ça n’a pas de prix, mais les défendre a un coût.