Partout dans le monde

Dans un monde où les atteintes aux libertés sont courantes, la LDH dénonce le recours à la terreur, les crimes contre l’humanité, la répression brutale des mouvements sociaux et des dites “minorités”, les violations massives et délibérées des populations civiles. Avec la fédération internationale des droits de l’Homme, FIDH, avec l’association européenne des droits de l’Homme, AEDH, avec le réseau euroméditerranéen des droits de l’Homme, REMDH, la LDH est solidaire des victimes d’atteintes à tous les droits.

La France doit voter pour l’entrée de la Palestine aux Nations unies

Communiqué de la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine

L’entrée de la Palestine au sein des Nations unies renforcera grandement sa position dans l’ordre juridique international.

Vendredi 23 septembre, Mahmoud Abbas, en tant que président de l’OLP, demandera officiellement l’admission de l’Etat de Palestine comme membre des Nations unies.

La LDH soutient le film « Plus jamais peur » de Mourad ben Cheikh

Projeté à Tunis en juin, premier film tunisien au festival de Cannes depuis onze ans, ce film manifeste déjà par le fait qu’il existe la réalité de la révolution tunisienne. Son sujet, c’est précisément la victoire remportée sur la peur. Il raconte la révolution tunisienne, autour du 14 janvier 2011, de Tunis à Sidi Bouzid, des manifestations de rues aux comités de quartier. Ou comment les Tunisiens ont combattu d’abord pour que Ben Ali « dégage », ensuite – mais c’est loin d’être terminé – pour que l’appareil d’État corrompu qu’il avait mis en place disparaisse à son tour.

Manifestation de solidarité avec le peuple syrien à Paris le 3 septembre 2011 à Paris

Rassemblement devant le Panthéon à 14H30 1. Maintenant après 6 mois, le régime de Bachar Al Assad utilise les moyens les plus cruels : enlèvements, meurtres, crimes de masse, destructions massives de biens, de maisons et de lieux de culte, occupations militaires de villes et de villages entiers – pour tenter de mater la Révolution…

La LDH soutient le film “Au revoir” de Mohammad Rasoulof

Etre un défenseur des droits de l’Homme n’est pas facile tous les jours. Ce film nous montre le sort qui est réservé en Iran à ceux qui osent mener ce combat. Une jeune femme avocate (admirable, Leyla Zareh) à qui on a retiré sa licence d’exercer, est enceinte de quelques mois. Elle vit seule car son mari journaliste vit dans la clandestinité. Traquée par les autorités, se sentant étrangère et surtout sans avenir dans son propre pays, elle décide de fuir…

H&L 153 – Droits de l’Homme en Chine

– Dossier, 4 pages.
La Chine, un Etat de droit socialiste ? Vu de l’extérieur,
son appareil juridique rappelle celui des démocraties
occidentales, dans les échanges internationaux, commerciaux,
industriels ou financiers. Il en va autrement lorsqu’il s’agit
des rapports du citoyen avec la puissance publique.

H&L 153 – Globalisation : Une exigence croissante d’humanité

– Ouverture du dossier “Globalisation”, 1 page.
Le dossier de ce numéro d’H&L reprend pour l’essentiel les travaux d’un séminaire international organisé par la Ligue des droits de l’Homme les 12 et 13 février, portant sur les droits de l’Homme aux défis de la globalisation. Ces défis sont légion. Mais celui de la diversité, de la pluralité des singuliers est essentiel. Comment
penser l’universalité des droits autrement que par une simple projection uniforme ?

Soutenez les combats de la LDH

Les droits et les libertés ça n’a pas de prix, mais les défendre a un coût.