Partout dans le monde

Dans un monde où les atteintes aux libertés sont courantes, la LDH dénonce le recours à la terreur, les crimes contre l’humanité, la répression brutale des mouvements sociaux et des dites « minorités », les violations massives et délibérées des populations civiles. Avec la fédération internationale des droits de l’Homme, FIDH, avec l’association européenne des droits de l’Homme, AEDH, avec le réseau euroméditerranéen des droits de l’Homme, REMDH, la LDH est solidaire des victimes d’atteintes à tous les droits.

Le gouvernement a choisi une organisation inconnue pour défendre les droits des étrangers retenus en Outre-mer

Communiqué du Collectif Migrants Outre-mer (MOM ) : « Collectif respect » : au mépris du droit des étrangers en Outre-mer

L’association qui sera habilitée, à partir du 2 juin prochain, à assister les étrangers dans les centres de rétention administrative (CRA) sur le lot d’outre-mer (CRA de Guyane, Guadeloupe et Réunion) [1] est une inconnue dans ce secteur.

Non à la présence de ceux qui tiennent des propos racistes, antisémites et xénophobes à la tête des médias publics

L’AEDH s’associe à Otwarta Rzeczpospolita – Open Republic dans sa protestation contre la nomination d’un ancien néo-fasciste au poste de Président de la télévision publique polonaise TVP et appelle à la vigilance face à la persistance et à la montée de l’antisémitisme et de la xénophobie en Pologne.

La Ligue des droits de l’Homme ne souhaite pas la bienvenue à Blaise Compaoré

Communiqué de la LDH

Blaise Compaoré, président du Burkina Faso, est le seul chef d’Etat africain invité de la Conférence de l’Assemblée des régions d’Europe (ARE) le 31 mars, à Limoges. Il doit y parler de l’importance de l’engagement des collectivités afin de répondre aux défis nationaux et internationaux posés par les changements climatiques. Alors que Nicolas Sarkozy rentre d’une brève tournée africaine, la LDH dénonce la survivance de la « françafrique » dont le président burkinabé est l’un des plus sinistres fleurons.

La CPI délivre un mandat d’arrêt contre le Président Omar el-Bechir

La Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) se félicite de la délivrance du mandat d’arrêt de la Cour pénale internationale (CPI) à l’encontre du Président soudanais Omar el-Béchir. Cette décision est particulièrement significative en ce qu’elle confirme l’hypothèse selon laquelle tout l’appareil de l’Etat est impliqué dans la commission des crimes au Darfour. La FIDH appelle tous les Etats à respecter la décision de la CPI et à agir en faveur de l’exécution immédiate du mandat d’arrêt.

Assassinats politiques en Russie : ASSEZ ! Solidarité avec tous les défenseurs et militants pour les droits, les libertés et la justice en Russie!

Tristesse et colère : tous ceux qui défendent les droits et les libertés chaque jour un peu plus menacés en Russie sont sous le choc après l’assassinat, lundi 19 janvier de l’avocat Stanislav Markelov et de la jeune journaliste Anastassia Babourova qui l’accompagnait.

Rassemblement le dimanche 1er février à 15h00 à la Fontaine des Innocents à Paris