Partout dans le monde

Dans un monde où les atteintes aux libertés sont courantes, la LDH dénonce le recours à la terreur, les crimes contre l’humanité, la répression brutale des mouvements sociaux et des dites « minorités », les violations massives et délibérées des populations civiles. Avec la fédération internationale des droits de l’Homme, FIDH, avec l’association européenne des droits de l’Homme, AEDH, avec le réseau euroméditerranéen des droits de l’Homme, REMDH, la LDH est solidaire des victimes d’atteintes à tous les droits.

Rwanda, 7 avril 1994 – 7 avril 2014 : un génocide qui attend toujours le jugement de ses auteurs et la vérité sur toutes les responsabilités

Communiqué LDH

Il y a vingt ans, en moins de trois mois, plus de huit cent mille personnes, femmes, enfants, hommes, ont été assassinées dans des conditions atroces, parce qu’elles étaient, selon la classification héritée de la colonisation, identifiées tutsi ou bien parce que, hutus démocrates, elles tentaient de s’y opposer.

Guinée : Démis de ses fonctions, le commandant Sekou Resco Camara doit répondre des ses actes

Communiqué commun dont la FIDH et l’OGDH

Par un décret présidentiel du 19 mars 2014, le commandant Sekou Resco Camara a été démis de ses fonctions de gouverneur de la ville de Conakry. Nos organisations rappellent que M. Camara est inculpé dans une affaire qui concerne des actes de torture dans une instruction judiciaire initiée par la FIDH et l’OGDH ; et appellent les autorités guinéennes à garantir sa représentation en justice.

République du Congo : la justice ne peut plus attendre

Communiqué commun, dont la FIDH

Il faut promulguer deux lois qui faciliteraient la tenue de procès pour crimes internationaux graves

La République démocratique du Congo devrait adopter un avant-projet de loi relatif à la création de Chambres spécialisées mixtes chargées de juger les responsables d’atteintes graves aux droits humains, ont déclaré 146 organisations congolaises et internationales de défense des droits humains dans une déclaration conjointe publiée aujourd’hui. Au cours de la session parlementaire en cours, le parlement congolais devrait également voter une proposition de loi visant à incorporer le Statut de la Cour pénale internationale (CPI) en droit congolais. La session parlementaire a débuté le 15 mars dernier.

Charles Blé Goudé à la CPI : faire reculer l’impunité en Côte d’Ivoire

Communiqué FIDH-MIDH-LIDHO

La FIDH, la LIDHO et le MIDH saluent la décision du gouvernement ivoirien de transférer Charles Blé Goudé au siège de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye. M. Blé Goudé a été ministre de la Jeunesse et était l’un des chefs des milices Jeunes patriotes durant la crise post électorale de 2010-2011. Il est aujourd’hui poursuivi par la justice internationale pour quatre chefs d’accusation constitutifs de crimes contre l’humanité.

Mali : la justice en marche

Communiqué commun FIDH / AMDH

La Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) et l’Association malienne des droits de l’Homme (AMDH) publient aujourd’hui un rapport intitulé « Mali : la justice en marche » qui analyse les avancées de la justice malienne dans les procédures judiciaires à l’encontre des responsables présumés des crimes perpétrés pendant la crise malienne de 2012-2013.

Ouganda : promulgation de la loi anti-homosexualité, l’échec de Yoweri Museveni à protéger les citoyens contre les discriminations, stigmatisations et risques de violence

Communiqué de la FIDH

La Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) condamne fermement la promulgation hier, par le président Museveni, de la loi « anti-homosexualité » en ce qu’elle constitue une violation grave d’un grand nombre de droits de l’Homme et risque d’alimenter la haine contre une partie de la population ougandaise.

République du Congo : tortures, persécutions politiques et attaques contre les libertés syndicales

Note de situation commune de la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) et de l’Observatoire congolais des droits de l’Homme (OCDH)

La FIDH et L’OCDH ont présenté à Brazzaville samedi 8 février une note de situation dans laquelle ils expriment leurs vives préoccupations face à la détérioration de la situation des droits humains et des libertés fondamentales en République du Congo, comme le démontrent plusieurs affaires : des cas de tortures ; l’acharnement contre les personnes supposées proches de Marcel Ntsourou (colonel accusé d’avoir organisé l’explosion du dépôt de munitions de Brazzaville en mars 2012) ; et la répression des leaders syndicaux-enseignants pour casser le mouvement de grève qui paralysait l’enseignement.

Guinée – Répressions de 2007 : 7 ans après, les victimes demandent justice

Communiqué conjoint de la FIDH, dont la LDH est membre, et de l’Organisation guinéenne de défense des droits de l’Homme (OGDH)

A l’occasion du septième anniversaire de la répression sanglante des manifestations organisées par les centrales syndicales guinéennes en janvier et février 2007, la FIDH et l’OGDH, à l’origine de la procédure judiciaire et qui assistent les victimes devant la justice guinéenne, appellent à l’intensification des enquêtes et à l’inculpation des responsables présumés d’une répression qui avait fait plusieurs centaines de morts dans toute la Guinée.

Hommage à Nelson Mandela

Communiqué LDH

De la prison de Robben Island à la présidence de l’Afrique du Sud, la vie de Nelson Mandela a été marquée par son combat pour la liberté, qu’il ne concevait pas sans l’égalité. Sous le régime de l’apartheid, qui combinait à la fois le racisme biologique le plus sophistiqué et l’exploitation économique la plus systématique, ces deux mots relevaient d’un challenge cruel et, à première vue, insurmontable.

Sommet de l’Élysée : pour une nouvelle relation Afrique-France

Communiqué commun LDH/FIDH

L’Afrique et la France doivent établir une nouvelle relation plus équilibrée, équitable et solidaire, et fondée sur le respect des droits humains. Dans une note de position publiée aujourd’hui, la FIDH, ses 40 ligues membres en Afrique et la LDH interpellent les dirigeants de leurs pays respectifs sur la nécessité d’inscrire le respect des droits humains au cœur des stratégies de paix et de sécurité. Nos organisations appellent à un renforcement de la justice, de la lutte contre l’impunité, des développements économiques et démocratiques, et de la place des femmes dans les systèmes politiques et sociaux.

Ouverture d’une information judiciaire suite au dépôt de plainte contre Paul Barril pour complicité de génocide au Rwanda

Communiqué commun FIDH/LDH/Survie

La FIDH, la Ligue française des droits de l’homme (LDH) et l’association Survie se félicitent de l’ouverture rapide d’une information judiciaire suite au dépôt, le 24 juin 2013, d’une plainte contre Paul Barril auprès du Tribunal de grande instance de Paris du chef de complicité de génocide pour avoir notamment contracté le 28 mai 1994 un accord d’assistance de fourniture d’armes et de munitions et de formation et d’encadrement, avec le Premier ministre du Gouvernement intermédiaire rwandais (GIR), Jean Kambanda.

Aminata Traoré privée de visa par la France

Communiqué du Crid, dont la LDH est membre.

Aminata Traoré, ancienne ministre de la Culture du Mali et militante altermondialiste, s’est vue refuser le renouvellement de son visa de circulation par le consulat de France, alors qu’elle devait se rendre en France et en Allemagne à l’occasion de plusieurs conférences mi avril.

Rwanda : 6 avril 1994 – 6 avril 2012

Communiqué LDH

Le 6 avril 1994, l’attentat contre l’avion du président Juvenal Habyarimana a sonné le début d’un génocide soigneusement préparé qui, en trois mois, a provoqué la mort d’au moins huit cent mille Tutsi et de nombreux Hutu dont le Premier ministre, madame Agathe Uwilingiyimana.

Rencontre de Nicolas Sarkozy avec Denis Sassou Nguesso : la France et le Congo doivent faire avancer l’affaire des disparus du Beach de Brazzaville

Communiqué commun LDH-FIDH-OCDH

Alors que le chef de l’État congolais, M. Denis Sassou Nguesso, doit rencontrer M. Nicolas Sarkozy le 8 février, en marge de sa présence à Lyon à un forum organisé par l’Organisation internationale de la francophonie, la FIDH, l’OCDH et la LDH profitent de cette occasion pour appeler les autorités françaises et congolaises à mettre en œuvre leurs engagements de faire toute la lumière et contribuer à une justice effective et impartiale dans l’affaire des « disparus du Beach de Brazzaville ».

L’affaire du Probo Koala relancée : le président de Trafigura passible de poursuites aux Pays-Bas – Quid de la procédure en France ?

Communiqué commun LDH FIDH, LIDHO et MIDH

La FIDH et ses ligues membres en Côte d’Ivoire, la Ligue ivoirienne des droits de l’Homme (LIDHO) et le Mouvement ivoirien des droits humaines (MIDH), et en France, la Ligue des droits de l’Homme (LDH), se félicitent de la décision de la Cour d’appel d’Amsterdam, intervenue le 30 janvier, déclarant le président de la société Trafigura, Claude Dauphin, passible de poursuites pénales aux Pays-Bas dans l’affaire du Probo Koala.

Pour la liberté d’expression des chercheurs

Communiqué LDH

Deux spécialistes reconnus de l’histoire rwandaise, Jean-Pierre Chrétien, historien, directeur de recherches émérite au CNRS, et Jean-François Dupaquier, journaliste et écrivain, auteurs de Rwanda. Les médias du génocide, témoins-experts auprès du TPIR en 2002, sont poursuivis pour diffamation par l’ancien ambassadeur du Rwanda en France de 1990 à 1994.