Lettre « Les droits de l’Homme en Amérique latine » n° 37 – Juin-juillet-août 2016

La démocratie endeuillée Trois mois après avoir été suspendue de sa charge, la présidente Dilma Roussef a été destituée le dernier jour du mois d’août. Elle est le deuxième chef d’Etat destitué par le Sénat brésilien, dans la période d’après dictature. Avant elle, en 1992, Fernando Collor de Mello, premier président élu démocratiquement après la…

LETTRE « LES DROITS DE L’HOMME EN AMÉRIQUE LATINE » N° 36 – Février 2016

Le référendum perdu d’Evo Morales Porté au pouvoir en 2006, Evo Morales  a affronté avec succès le suffrage populaire pendant dix ans : référendum révocatoire en 2008, une première élection présidentielle en 2009 après l’adoption de la nouvelle Constitution, puis une deuxième présidentielle en 2014. Avec le référendum du 20 février dernier qui visait à modifier…

LETTRE « LES DROITS DE L’HOMME EN AMÉRIQUE LATINE » N° 35 – JANVIER 2016

Venezuela : l’enlisement Le président vénézuélien Nicolás Maduro et l’Assemblée nationale, dominée par l’opposition, se livrent une rude bataille de pouvoir : le Président refuse les décisions et lois émanant de l’Assemblée, et cette dernière rejette les décisions présidentielles. La paralysie des institutions est particulièrement invalidante dans la situation de crise économique qui demanderait une…

LETTRE « LES DROITS DE L’HOMME EN AMÉRIQUE LATINE » N° 34 – NOVEMBRE – DéCEMBRE 2015

La restauration conservatrice en marche En deux semaines, le paysage politique de l’Amérique du sud a été radicalement modifié par des élections, présidentielles en Argentine et parlementaires au Venezuela. Dans ces deux pays, les partis au pouvoir, depuis douze ans en Argentine et dix-sept ans au Venezuela, se trouvent renvoyés dans l’opposition au terme de processus électoraux transparents, qui ont largement…

LETTRE « LES DROITS DE L’HOMME EN AMÉRIQUE LATINE » N° 33 – Octobre 2015

Argentine : une élection à surprises A la veille du premier tour des élections présidentielles argentines, Daniel Scioli, le candidat « officiel », du Front pour la Victoire  (FPV) et les partisans de la présidente Cristina Fernández de Kirchner, croyaient encore que leur champion pouvait être élu dès le premier tour, comme le leur laissaient penser certains…

Lettre « Les droits de l’Homme en Amérique latine » n° 31 – Juillet-août 2015

L’avenir très incertain de Dilma Rousseff et du Parti des travailleurs (PT) Le mois d’août a été particulièrement difficile pour la présidente et le gouvernement du Brésil. En effet, la grogne d’une bonne partie de la population, excédée par le scandale Petrobras qui a éclaboussé les partis de gouvernement, et singulièrement le PT, parti de…

lettre « les droits de l’homme en amérique latine » n° 30 – Avril 2015

Sommet de Panamá : changement sans conclusion Annoncée en décembre dernier par Barack Obama et Raúl Castro, la fin de la guerre froide dans la région a été symboliquement enterrée lors du 7e sommet des Amériques, réuni à Panamá, avec la première participation de Cuba et une première rencontre officielle entre les deux chefs d’État. Cet…

Lettre « Les droits de l’Homme en Amérique latine » n° 28 – février 2015

La marche du 18 F Les péripéties rocambolesques de l’affaire Nisman continuent de se succéder et l’enquête ou plutôt les enquêtes parallèles de plusieurs juges d’instruction qui parlent en abondance dans la presse, ne permettent pas de lever le voile sur la question cruciale : le procureur en charge de l’enquête sur l’attentat le plus…

Lettre « Les droits de l’Homme en Amérique latine » n° 27 – janvier 2015

A qui profite la mort du procureur Nisman ? L’affaire Nisman, qui agite et divise l’Argentine, a tous les ingrédients d’un mauvais roman d’espionnage où se mêlent morts violentes, écoutes téléphoniques, policiers escamoteurs, juge suborneur de témoin, luttes d’influence entre services secrets étrangers et à l’intérieur même des services de renseignements argentins, barbouzes… et même…

LETTRE « LES DROITS DE L’HOMME EN AMÉRIQUE LATINE » – N°26 Décembre 2014

« Changement d’époque ». Le début du dégel entre Cuba et les Etats-Unis, annoncé simultanément par Raúl Castro et Barack Obama le 17 décembre, a surpris. Pourtant, depuis la fameuse poignée de main entre les deux chefs d’Etat lors des obsèques de Nelson Mandela en décembre 2013, la multiplication des signaux dans la presse étasunienne, insistant sur l’urgence d’une telle normalisation, pouvait laisser penser à un changement de climat dans la relation entre les deux pays…

LETTRE « LES DROITS DE L’HOMME EN AMÉRIQUE LATINE » N° 24 – septembre-octobre 2014

« Mexique : l’horreur s’appelle Ayotzinapa ». Le Mexique est en Etat de choc. Le 26 septembre dernier, à Iguala, dans l’Etat de Guerrero, un groupe d’élèves instituteurs de l’école normale rurale d’Ayotzinapa a été intercepté par des patrouilles de la police municipale qui ont ouvert le feu sur les bus qui les transportaient. L’attaque a provoqué au moins six morts et dix-sept blessés.

LETTRE « Les droits de l’Homme en Amérique latine » n° 21 – mars 2014

« Le Venezuela entre conflit et compromis »

Un mois et demi après le début des
manifestations violentes qui secouent le
pays, le président de la Banque centrale du
Venezuela a reconnu que le pays traverse une
grave crise économique, avant d’annoncer
des mesures de contrôle des changes, avec
pour objectif de faire baisser le taux de change
entre la monnaie nationale, le bolívar, et
le dollar, et surtout de peser sur le marché
noir des devises. Puis une semaine plus
tard, le gouvernement a procédé à une giga
dévaluation du bolívar : 88 %…

Lettre « Les droits de l’Homme en Amérique latine » n° 20 – février 2014

« Le Venezuela tangue »

Tout a commencé par des manifestations étudiantes. Puis, très rapidement, la contestation a changé de nature. L’opposition se greffe sur la grogne étudiante et appelle au soulèvement contre le régime « autoritaire », « corrompu » et « incompétent » du président Nicolás Maduro. Les manifestations se sont succédées, pour et contre le gouvernement, de plus en plus violentes, et on a compté des morts des deux côtés, opposition et chavistes. A Paris, Madrid ou Washington, certains y voient déjà un « Printemps vénézuélien », Caracas et Kiev même combat…

Lettre « Les droits de l’Homme en Amérique latine » n° 19 – janvier 2014

Une conjoncture préoccupante

La décision de la Réserve fédérale des Etats-Unis de poursuivre la réduction de ses injections de liquidités dans l’économie américaine en rachetant les bons du Trésor et obligations adossées à des crédits hypothécaires, considérant que les signes de redressement étaient suffisants, a eu un impact immédiat dans les pays émergents, et singulièrement en Amérique latine.

Lettre « Les droits de l’Homme en Amérique latine » n° 18 – décembre 2013

« La Colombie entre guerre et paix »

Par décision du procureur général de la République, Gustavo Petro, maire de Bogotá, a été destitué de ses fonctions et privé du droit de se présenter à tout type d’élection pour une durée de quinze ans.

Cette sanction radicale n’est pas motivée par des faits de corruption ou des actes relevant du droit commun, mais par de supposées irrégularités dans la réforme du système de collecte des ordures de la capitale colombienne décidée par le maire il y a un an. Cette décision, apparemment administrative, pourrait paraître grotesque si elle ne couvrait pas des manœuvres politiques à géométrie variable, liées à l’avenir du pays, à la définition de son destin de guerre ou paix.

Lettre « Les droits de l’Homme en Amérique latine » n° 17 – novembre 2013

« De l’enterrement de la doctrine Monroe »

Lorsque John Kerry, secrétaire d’État des Etats-Unis, a annoncé devant l’Assemblée générale de l’Organisation des Etats américains (OEA) que la doctrine Monroe était dépassée, l’annonce a surpris l’assistance. En effet, ce faisant, il enterrait symboliquement la doctrine et l’OEA elle-même qui, depuis les années 1950, a été l’instrument de sa mise en œuvre dans toute l’Amérique latine et les Caraïbes.

Lettre « Les droits de l’Homme en Amérique latine » n° 16 – octobre 2013


« Sommet ibéro-américain : un échec prévisible »

Le 23e sommet annuel ibéro-américain, réuni à Panamá, s’est conclu par un constat d’échec et des interrogations renouvelées sur la raison d’être de ces sommets et des institutions créées autour du concept d’aire de coopération ibéro-américaine, alimentées par la conjoncture économique et sociale des pays fondateurs, Espagne et Portugal.

Lettre « Les droits de l’Homme en Amérique latine » n° 15 – septembre 2013


« L’Amérique latine face aux Nations unies »

Comme chaque année, lors de l’Assemblée générale des Nations unies fin septembre, les États membres utilisent la tribune pour faire connaître au reste du monde les problèmes qui les affectent le plus.

Cette année, les discours des chefs d’État latino-américains n’ont pas failli à cette tradition, mais on constate toutefois que plusieurs chefs d’État dépassent les intérêts de leur pays pour poser des questions d’intérêt plus général, et éventuellement questionner le fonctionnement actuel des Nations unies.

Lettre « Les droits de l’Homme en Amérique latine » n° 14 – juillet-août 2013

« La diplomatie à l’épreuve »

Les règles usuelles des relations entre Etats ont été mises à rude épreuve, d’abord début juillet par l’incident diplomatique entre la Bolivie et quatre pays européens : France, Italie, Espagne et Portugal, puis à la suite, par les révélations d’Edward Snowden sur l’étendue de l’espionnage de certains pays latino-américains par l’agence de renseignement américaine NSA. La Bolivie a dénoncé et qualifié d’agression la décision affectant l’avion présidentiel. Les relations diplomatiques, entre les Etats latino-américains d’une part, et les Etats-Unis et les pays de l’Union européenne d’autre part, en sont et seront durablement perturbées.

Lettre « Les droits de l’Homme en Amérique latine » n° 13 – juin 2013

« Quand la politique s’empare de la rue »

Les presque trois semaines de manifestations de rue qui ont secoué le
Brésil ont pris tout le monde par surprise : ni le gouvernement, ni les partis politiques, ni les organisations syndicales ou d’étudiants, ni les médias locaux et encore moins les observateurs étrangers, n’ont vu venir cette vague de protestations. La surprise a été d’autant plus grande que les premières mobilisations contre une augmentation du prix du transport n’avaient réuni qu’une faible assistance.

Lettre « Les droits de l’Homme en Amérique latine » » n°12 mai 2013

Washington dans son arrière-cour

Après une première présidence marquée par un relatif désintérêt pour l’Amérique latine, les États-Unis semblent vouloir reprendre la main : en témoignent les voyages début mai du Président Obama au Mexique et à Costa Rica pour une rencontre avec les pays d’Amérique centrale, puis à la fin du mois du vice-président Biden en Colombie, à Trinidad et Tobago, et au Brésil.

Lettre « Les droits de l’Homme en Amérique latine » » n°11 avril 2013 « 

Relégitimer l’alternative au libéralisme

L’élection présidentielle au Venezuela, consécutive au décès du Président Chávez, offre de nombreux motifs de réflexion, à la fois pour le pays lui-même, mais aussi pour les autres pays de l’Amérique du Sud engagés dans des politiques en rupture avec le néolibéralisme.
Elle interpelle aussi les pays membres du Mercosur sur la construction de
politiques régionales de développement concertées mais surtout sur les rééquilibrages politiques du sous-continent depuis le début du nouveau millénaire, dans ses relations avec les États-Unis, mais aussi avec le reste du monde.