Partout dans le monde

Dans un monde où les atteintes aux libertés sont courantes, la LDH dénonce le recours à la terreur, les crimes contre l’humanité, la répression brutale des mouvements sociaux et des dites « minorités », les violations massives et délibérées des populations civiles. Avec la fédération internationale des droits de l’Homme, FIDH, avec l’association européenne des droits de l’Homme, AEDH, avec le réseau euroméditerranéen des droits de l’Homme, REMDH, la LDH est solidaire des victimes d’atteintes à tous les droits.

La justice française se prononce pour l’extradition de Sandoval vers l’Argentine

Communiqué conjoint de la FIDH et de ses ligues membres en Argentine, la LADH (Liga Argentina por los derechos del hombre), le CELS (Centro de estudios legales y sociales) et le CAJ (Comité de acción jurídica) et, en France, la Ligue des droits de l’Homme conjoitement avec ses partenaires l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture et France Amérique latine

Lettre ouverte commune à l’occasion du Sommet UE-Afrique

Lettre ouverte cosignée par la LDH

Chers décisionnaires africains et européens,

En amont du 4e Sommet Union européenne-Afrique des 2 et 3 avril 2014 à Bruxelles, les sociétés civiles africaines et européennes vous invitent à agir de façon à mettre les droits de l’homme au centre des discussions visant à « Investir dans les personnes, la prospérité et la paix ».

Soutien aux 30 de l’Arctique

Solidarité avec les militants de Greenpeace emprisonnés !

En soutien aux 28 militants de Greenpeace et au photographe et au caméraman freelance emprisonnés en Russie, la LDH participera à la journée d’action et de mobilisation qui aura lieu le jeudi 31 octobre à 15h, place de la République, en présence de Pierre Tartakowsky, son président.

Relevé de décisions du 38e congrès de la FIDH

Le 38e congrès de la FIDH s’est tenu à Istanbul, en Turquie, du 23 au 27 mai 2013, à l’invitation de la FIDH et de ses membres turques, l’IHD et la Fondation turque des droits de l’Homme. Le congrès était dédié aux défenseurs des droits humains arbitrairement détenus, à commencer par les militant-e-s de la FIDH restant détenu-e-s en Turquie, en Iran, en Ouzbékistan, en Thaïlande et les membres du Bureau international détenus en Biélorussie (Alès Bialiatski) et au Bahraïn (Nabeel Rajab).

Le Sénat doit retirer au Parquet le monopole de poursuite des crimes de guerre et contre l’humanité

Communiqué de la CFCPI dont la LDH est membre

Paris, le 18 février 2013 – Le 26 février prochain, le Sénat débattra d’une proposition de loi visant à retirer les quatre «verrous» qui bloquent les poursuites d’auteurs de crimes contre l’humanité, crimes
de guerre et crimes de génocide devant les tribunaux français.
Cette proposition du Sénateur Jean­‐Pierre Sueur qui tente de lever
les freins mis par le Parlement en août 2010, est sous pression.
Le 13 février, la Commission des lois du Sénat a rétabli le plus puissant
de ces verrous: le monopole des poursuites
par le Parquet, privant ainsi d’accès aux juges les victimes des crimes
les plus atroces.

CPI : la Coalition française appelle le gouvernement à inscrire la « proposition Sueur » à l’ordre du jour du Sénat

Après l’adoption par la CNCDH de son avis sur la Cour pénale internationale, la Coalition française pour la Cour pénale internationale (CFCPI), dont la LDH est membre, appelle le gouvernement à agir et légiférer pour faire supprimer les « quatre verrous » rendant ineffective la compétence extraterritoriale des juges français à l’égard des auteurs de crimes contre l’humanité, crimes de guerre et génocides.

La solidarité internationale dans un monde en crise

Le CRID, dont la LDH est membre, soumet au débat public son analyse de l’état de la solidatité internationale.

Lors de l’élection présidentielle, une majorité de Français a choisi l’alternance. Le choix s’est donc porté sur celui des deux projets politiques qui annonce vouloir engager notre pays dans la voie de la justice fiscale et de la redistribution plus équitable des richesses, de la volonté de remettre les banques au service de l’économie et non de la
spéculation, du refus de toute discrimination, de la rupture avec la FrançAfrique, de l’accroissement de l’aide aux pays en développement notamment dans un cadre multilatéral rénové, du respect des acteurs de la société civile. Les associations membres du CRID se retrouvent dans ces orientations, et seront attentives à leur mise en œuvre.

H&L 153 – Globalisation : Une exigence croissante d’humanité

- Ouverture du dossier « Globalisation », 1 page.
Le dossier de ce numéro d’H&L reprend pour l’essentiel les travaux d’un séminaire international organisé par la Ligue des droits de l’Homme les 12 et 13 février, portant sur les droits de l’Homme aux défis de la globalisation. Ces défis sont légion. Mais celui de la diversité, de la pluralité des singuliers est essentiel. Comment
penser l’universalité des droits autrement que par une simple projection uniforme ?