Observatoire de la liberté de création

Censurer la création, c’est porter atteinte à la faculté de chacun de pouvoir jouir des arts et des œuvres, et porter atteinte au débat et à la faculté critique. Le respect de la liberté de création est essentiel pour la démocratie. Or les formes de censures ou de restrictions imposées aux œuvres et aux artistes ne cessent de se multiplier. La LDH a créé un « Observatoire de la liberté de création » qui, avec de nombreux partenaires, intervient sur ces questions.

Le conseil général de la Somme se couvre de ridicule en censurant une exposition de dessins

Communiqué de l’Observatoire de la liberté de création

L’exposition « Pour adultes seulement : quand les illustrateurs de jeunesse dessinent pour les grands », qui devait se tenir à la bibliothèque départementale de la Somme, à Amiens, du 19 mai au 19 juillet, a été annulée, à onze jours de son inauguration, par le président du conseil général de la Somme, alors qu’elle était programmée depuis plus d’un an.

L’Observatoire de la liberté de création dénonce les pressions contre le film Hors-la-loi de Rachid Bouchareb

Communiqué de l’Observatoire de la liberté de création

Le film Hors-la-loi de Rachid Bouchareb, qui va être présenté au Festival de Cannes a fait l’objet de pressions politiques de la part de plusieurs élus de la majorité, relayées par un secrétaire d’État, pour que ce film soit censuré ou privé de ses subsides.

« Outrage au drapeau » : la garde des Sceaux a tout faux

Communiqué de l’Observatoire de la liberté de création

La Fnac, qui se promeut comme agitateur de curiosité, a publié la photographie d’un jeune Niçois désignée comme coup de cœur dans la catégorie « politiquement incorrecte » lors d’un concours organisé par elle à Nice en mars. Pour la censurer le lendemain, en « accord avec l’auteur ». De quoi s’agit-il ? D’un homme de dos qui se frotte le postérieur avec un drapeau de la République.

Une fiction attaquée au nom d’une réalité : une nouvelle forme de censure

Communiqué de l’Observatoire de la liberté de création

Le roman noir de Lalie Walker, Aux malheurs des dames, publié aux éditions Parigramme, fait l’objet d’une poursuite en diffamation et injure devant le tribunal correctionnel de Paris par le Village d’Orsel, gestionnaire du marché Saint-Pierre, lieu où se situe l’action du livre.

L’Observatoire de la liberté de création soutient Rahyana

Communiqué de l’Observatoire de la liberté de création

Dans sa pièce, « A mon âge, je me cache encore pour fumer », Rahyana montre neuf femmes qui se confient, entre fous rires et larmes, dans l’intimité d’un hammam d’Alger. Elles parlent de l’oppression qu’elles subissent, de la violence et de la guerre, mais aussi de leur corps et des traditions de leur pays.

Addoc, Association des cinéastes documentaristes

Défense de la création et promotion d’une pensée vivante du documentaire L’association s’est développée autour d’une double vocation. Elle mène un travail de défense du documentaire de création, de l’idée à la diffusion de l’œuvre. Elle cherche, d’autre part, à construire une pensée vivante du cinéma documentaire en permettant la réflexion et l’échange à partir…

FNSAC-CGT, fédération nationale des syndicats du spectacle, du cinéma, de l’audiovisuel et de l’action culturelle

    La Fédération nationale du spectacle, du cinéma, de l’audiovisuel et de l’action culturelle (la CGT Spectacle) est la principale fédération regroupant les syndicats de professionnels de ces secteurs d’activité. Elle agit notamment pour défendre les droits des femmes et hommes salariés et auteurs dans tous les domaines de la création et de la…

Les Forces musicales

Le syndicat professionnel Les Forces musicales a vu le jour le 28 septembre 2015. Cette nouvelle organisation patronale regroupe des adhérents de l’ancienne Chambre professionnelle des directions d’opéra (CPDO) et du Syndicat national des orchestres et des théâtres lyriques (SYNOLYR) décidés à réunir leurs forces, leur histoire et leur expérience. Par les structures représentées, Les Forces musicales…

Snap-CGT, Syndicat national des artistes plasticiens

Fondé en 1977, le Syndicat national des Artistes plasticiens CGT, structure
syndicale nationale représentative, doit son existence à la volonté d’artistes de
s’organiser sur l’ensemble du territoire. Il est un pôle de réflexions, de
propositions et d’actions voulant contribuer à promouvoir des conditions
d’accomplissement des créations plastiques les plus diverses.

SNSP, Syndicat national des scènes publiques

Créé en 1995, le SNSP rassemble de nombreuses Scènes publiques subventionnées principalement par une (ou plusieurs) collectivité(s) territoriale(s) proposant à l’échelle d’un territoire, une programmation artistique. Ces scènes (scènes permanentes, festivals…) assurent des missions de service public et sont gérées sous statut privé comme sous statut public. Elles sont représentées au SNSP par leurs directeurs.…

SRF, Société des réalisateurs de films

C’est en 1968 qu’une vingtaine de réalisateurs, parmi lesquels Jacques Rivette, Robert Bresson, Claude Berri, Jacques Rozier… créent la Société des réalisateurs de films. Sa mission, qui n’a jamais été autant d’actualité : défendre les libertés artistiques, morales, professionnelles et économiques de la création et participer à l’élaboration et à l’évolution des structures de cinéma.

Cliquez ici pour visiter le site de la SRF