La RATP censure désormais au nom de la religion et des bonnes moeurs

Communiqué Observatoire de la liberté de création, dont la LDH est membre.

En refusant cette affiche de la prochaine série d’ARTE, la RATP, par le
truchement de sa régie Métrobus, ne s’en prend plus seulement aux
cigarettes de Gainsbourg et aux pipes de monsieur Hulot, elle se prend
désormais pour la Congrégation de la foi, dont chacun sait qu’elle
servait à la mise à l’Index, et décide de ce qui pourrait être considéré
comme une attaque à la religion chrétienne. La RATP voit dans cette
main dans le dos une allusion sexuelle.Quelle que soit la pertinence de son interprétation, que chacun est libre
de considérer ici comme excessive ou non, dès lors qu’il s’agit de
l’espace public, ce gouvernement va-t-il continuer, comme le précédent,
à laisser une régie privée décider de ce qui est choquant ou non, en censurant selon un curseur de plus en plus intrusif des images qui n’ont rien d’illégal ?

L’Observatoire de la liberté de création demande à la ministre de la Culture de se saisir de ce dossier et, plus généralement, de s’engager dans la continuité des engagements de François Hollande pendant sa campagne, à protéger efficacement la liberté de création et de diffusion des oeuvres.

Paris, le 28 septembre 2012

Share This