Partout dans le monde

Dans un monde où les atteintes aux libertés sont courantes, la LDH dénonce le recours à la terreur, les crimes contre l’humanité, la répression brutale des mouvements sociaux et des dites “minorités”, les violations massives et délibérées des populations civiles. Avec la fédération internationale des droits de l’Homme, FIDH, avec l’association européenne des droits de l’Homme, AEDH, avec le réseau euroméditerranéen des droits de l’Homme, REMDH, la LDH est solidaire des victimes d’atteintes à tous les droits.

Conseil national de la résistance iranienne (CNRI)

Sept ans après la rafle policière du 17 juin 2003 dans les bureaux du CNRI à Auvers-sur-Oise et aux domiciles de nombreux réfugiés iraniens, la Ligue des droits de l’Homme (LDH) a organisé à Paris une conférence de presse le 17 juin 2010 pour souligner une fois de plus le vide sidéral de cette affaire judiciaire et son scandaleux fiasco. Elle demande la clôture immédiate de ce dossier.

Pour la suspension de l’accord d’association entre l’UE et Israël et la levée totale du blocus

Communiqué de presse Coordination Sud – Plate-forme des ONG françaises pour la Palestine

Lundi dernier, 31 mai 2010, les commandos de la marine israélienne ont donné l’assaut à la flottille humanitaire visant à briser le blocus de Gaza. Coordination Sud, dont de nombreuses ONG membres œuvrent dans la zone, condamne cet assaut meurtrier et demande à la France et à l’UE de suspendre l’accord d’association avec Israël et d’exiger la levée totale du blocus.

Le REMDH condamne l’attaque navale israélienne contre la flotte « Gaza Freedom Flotilla »

Communiqué REMDH

Le convoi d’aide internationale, qui incluait des députés israéliens et allemands, des défenseurs des droits de l’Homme, des écrivains, des scientifiques, des journalistes originaires de Norvège, de Suède, de Bulgarie et de France, a fait l’objet d’une violence sans précédents. L’armée israélienne a intercepté la flotte dans les eaux internationales et a agi illégalement en prenant violemment et injustement pour cible des civils.

Le défi de la vérité, l’absurdité du bouclage

Communiqué FIDH

L’assaut par les forces israéliennes d’un convoi d’aide internationale visant à apporter de l’aide humanitaire dans la bande de Gaza a provoqué l’indignation sans précédent de la communauté internationale. Tant la gravité de ces événements que l’ampleur de l’indignation qu’ils suscitent soulignent l’urgence d’une enquête rapide, indépendante, effective et impartiale.

Sommet France-Afrique (Nice, 31 mai – 1er juin 2010) : lors des débats sur la paix et la sécurité en Afrique, les participants doivent s’engager à lutter contre l’impunité des crimes les plus graves

Communiqué LDH et FIDH

La FIDH et son organisation membre, la Ligue française des droits de l’Homme (LDH), appellent les représentants des Etats présents au XXVe Sommet France-Afrique qui va se tenir à Nice les 31 mai et 1er juin 2010, à s’engager en faveur du droit des victimes des crimes les plus graves à la justice comme base d’une paix durable et de la prévention des conflits.

La France entend elle s’affranchir des poursuites sur son territoire des responsables de crimes contre l’humanité, génocide et crimes de guerre ?

Communiqué LDH/FIDH

Alors que la Commission des lois de l’Assemblée nationale française examine aujourd’hui le projet de loi d’adaptation au Statut de la Cour pénale internationale (CPI), la FIDH et la LDH souhaitent exprimer leurs vives préoccupations quant aux dispositions du projet de loi limitant l’application de la compétence extra-territoriale en France ; préoccupations partagées par le Comité des Nations unies contre la torture (CCT), qui publiait ses observations finales concernant la France le 14 mai dernier (1).

Sur l’initiative citoyenne. Une analyse de l’AEDH

Instaurée par le traité de Lisbonne, l’initiative citoyenne est une nouvelle forme de participation des citoyens pour l’élaboration des politiques de l’Union européenne. Elle officialise la démocratie participative qui complète la démocratie représentative, mais elle ne la remplace pas. Elle permet à des citoyens européens, et ressortissants d’un nombre significatif d’États membres, d’interpeller la Commission et lui proposer de soumettre une proposition sur des questions présentant pour eux un intérêt européen.

Bulletin Chine avril 2010 : “Visite du Président français en Chine. Réconciliation sur quoi ?”

Le bulletin n°46 d’avril 2010, du groupe de travail « Chine » de la LDH est paru. Comme l’ensemble de ses prédécesseurs, il est disponible en ligne sur le présent site à la rubrique « Groupes de travail ». C’est un outil unique d’information et de réflexion. Bonne lecture ! Vous lirez ici directement l’article éditorial de ce bulletin.

Solidarité avec les défenseurs des droits de l’Homme réprimés. : Motion spéciale du 37e Congrès de la FIDH

Communiqué de la FIDH

Le 37eme Congrès de la FIDH, réuni du 8 au 10 avril 2010 à Erevan (Arménie), souhaite exprimer sa solidarité et son soutien aux défenseurs des droits de l’Homme (1) qui, en raison de leur activité et engagement en faveur des droits de l’Homme, sont réprimés : assassinats et menaces de mort, harcèlement judiciaire, arrestation et détention arbitraire, actes de mauvais traitement, de torture et de persécution

Clôture du 37ème Congrès de la FIDH à Erevan, Arménie : nouveaux défis

Communiqué de la FIDH

« L’Arménie qui siècle après siècle, tel un phare fièrement dressé guida sans jamais faiblir, a la lumière de l’espérance, le vaisseau de l’avenir, à travers les écueils tragiques de son histoire… », Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, cérémonie d’ouverture du Forum Justice : nouveaux défis, Erevan, le 6 avril 2010.

Agir aujourd’hui contre la colonisation des « territoires occupés »*

Tribune de Jean-Pierre Dubois, président de la LDH, publiée le 8 avril 2010 dans Libération

Aujourd’hui comme hier, le conflit israélo-palestinien projette sur la société française un halo de passions, de solidarités et de colères. Toutes ne servent pas la solution juste de ce conflit et certaines mettent parfois gravement en danger les principes que nous avons en partage. Comment sortir de la confusion, comment agir, assurer, enfin, la victoire du droit sur le fait ?