Racisme et antisémitisme

La LDH mène un combat quotidien contre toutes les formes de racisme et de discrimination. Elle refuse d’enfermer la lutte contre le racisme et l’antisémitisme dans quelque démarche communautaire que ce soit : si chaque forme de racisme est spécifique, toutes les victimes se valent et la réponse doit être universelle face à un mal universel.

Pas de haine dans les rues de Paris

Communiqué LDH. Le 18 janvier, Riposte laïque et Résistance républicaine appellent à un rassemblement contre « l’islamisation de la France ». En fait, ce mouvement, dont plusieurs responsables ont déjà été amenés à répondre de leurs écrits devant la justice, n’a pour seul objectif que de déverser dans les rues de Paris sa haine de nos concitoyens musulmans à qui ils dénient le droit de vivre en France.

Bébé rom : jusqu’où ira l’exclusion ?

Communiqué LDH. En 2012, le Conseil d’Etat a instauré le droit à l’hébergement comme liberté fondamentale. Deux ans plus tard, il n’y a jamais eu, en France, autant de personnes sans domicile, n’ayant pour dormir qu’un hébergement précaire, voire pas d’hébergement du tout. Qu’ils soient SDF de longue date, travailleurs précaires, ou mineurs isolés étrangers, le 115 ou les gymnases ouverts en toute hâte peinent à les accueillir.

Exhibit B : un spectacle qui ne doit pas être interdit ou annulé !

Communiqué de la LDH, de la Licra et du Mrap. La pièce de Brett Bailey, Exhibit B, est au centre d’une controverse qui a pris une forme inadmissible.
D’aucuns, jugeant cette pièce sans l’avoir vue, la considèrent raciste et demandent sa déprogrammation du TGP, à Saint-Denis, et du 104, à Paris. Ils l’accusent de montrer les Noirs dans des positions de victimes, et vont jusqu’à demander son interdiction aux préfets.

Unité pour les droits en Palestine, unité contre l’antisémitisme

Communiqué LDH.
Une fois encore, l’interdiction d’une manifestation de solidarité avec Gaza a favorisé les conditions de la violence ; une fois encore, des groupes de casseurs ont su profiter de cette interdiction pour surfer sur la tension, provoquer des violences, violences ponctuées de slogans, gestes et chants au caractère nettement antisémite.

La France continue ses évacuations, en masse, des Roms

Communiqué commun LDH, ERRC.
Le European Roma Rights Centre (ERRC) et la Ligue des droits de l’Homme (LDH) surveillent de près les évacuations des bidonvilles et les éloignements du territoire des Roms en France. La France continue avec sa politique d’évacuation illégale et coûteuse de Roms originaires de Roumanie et Bulgarie, qui exercent leur droit à libre circulation au sein de l’Union européenne.

Lynchage d’un jeune de 16 ans vivant dans un bidonville de Pierrefitte-sur-Seine (93)

Communiqué CNDH Romeurope Les médias rapportent depuis lundi soir le terrible lynchage d’un jeune de 16 ans vivant dans un bidonville de Pierrefitte-sur-Seine (93). Entre la vie et la mort depuis vendredi, cet adolescent aurait été séquestré puis roué de coups par des personnes le soupçonnant d’un cambriolage. Les auteurs de ces actes barbares doivent…

Face à la violence et la haine…

La Ligue des droits de l’Homme s’incline devant la mémoire des victimes de l’attentat meurtrier commis au musée juif de Bruxelles. Ce drame combine l’odieux de l’antisémitisme et l’horreur d’une stratégie aussi tragique qu’insupportable. Avec sa part d’horreur, il alimente les inquiétudes les plus légitimes de l’opinion publique, comme les instrumentalisations les plus dangereuses.

Non à la chasse aux « indésirables » !

La note du commissariat de police du VIe arrondissement de Paris publiée ce matin révèle les pratiques discriminatoires de services de police n’hésitant pas à cibler des personnes en raison de leur appartenance ethnique pour inciter des policiers à les « localiser » et à les « évincer systématiquement ». Cette note émanant des autorités est une nouvelle fois la preuve de la politique de rejet mise en œuvre confirmant les observations faites dans notre dernier rapport [1] et celles décrites par diverses autres associations de défense des droits. Ces instructions et pratiques sont illégales et intolérables et doivent être condamnées. Nous avons saisi le Défenseur des droits dans ce sens.

Recensement des évacuations forcées de lieux de vie occupés par des Roms étrangers en France (Premier trimestre 2014)

Communiqué commun LDH, ERRC

1. Résumé

Les évacuations forcées : un entêtement incompréhensible !

Le 8 avril est la Journée internationale des Roms, et il aurait fallu la fêter dans la joie et la dignité. Mais les réalités restent tristes et indignes, car les évacuations forcées des Roms étrangers durant le premier trimestre 2014 ont perduré. On aurait pu imaginer un autre scénario, durant la période hivernale. Comme les années précédentes, les conditions de froid, de vent, de pluie ou de neige durant l’hiver n’infléchissent pas la politique de rejet du gouvernement.
En effet, depuis le 1er janvier 2014, 3 428 personnes se sont fait évacuer de force de 36 lieux de vie, 2 904 par les autorités lors de 27 évacuations, et 524 suite à un incendie à 9 occasions.