Observatoire de la liberté de création

Censurer la création, c’est porter atteinte à la faculté de chacun de pouvoir jouir des arts et des œuvres, et porter atteinte au débat et à la faculté critique. Le respect de la liberté de création est essentiel pour la démocratie. Or les formes de censures ou de restrictions imposées aux œuvres et aux artistes ne cessent de se multiplier. La LDH a créé un « Observatoire de la liberté de création » qui, avec de nombreux partenaires, intervient sur ces questions.

Liberté pour Asli Erdogan

Communiqué de l’Observatoire de la liberté de création et de la LDH. Dans l’insoutenable vague de purges entreprise par le régime turc (en quatre mois, cinquante mille personnes arrêtées, plus de cent mille démises de leurs fonctions), les réquisitions du procureur d’Istanbul contre la journaliste et romancière Asli Erdogan, le 10 novembre, pouvaient sembler un épisode comme les autres dans le retour d’une grande démocratie à la dictature sous couvert de l’état d’urgence. Les dénonciations unanimes que cette annonce a suscitées montrent qu’il n’en est rien.

La Vie d’Adèle : le Conseil d’état se prononce en cassation contre l’annulation du visa

Communiqué de l’Observatoire de la liberté de création. Depuis 2014, le film La Vie d’Adèle d’Abdellatif Kechiche, présenté en compétition officielle et Palme d’or à Cannes en 2013, est la cible de « Promouvoir » – association catholique traditionaliste bien connue pour ses attaques permanentes des décisions officielles sur la classification des films.

Loi Travail et manifestations citoyennes : l’Observatoire de la liberté de création exige la cessation des violences policières à l’égard des réalisateurs

Communiqué de l’Observatoire de la liberté de création. Depuis plusieurs semaines et le début de la mobilisation contre la Loi Travail, de nombreuses vidéos nous parviennent de cinéastes violemment empêchés d’exercer leur métier par les forces de l’ordre.

#Regionales2015 – L’Observatoire de la liberté de création appelle chacun à la responsabilité pour le respect de la liberté de création sur tout le territoire

Communiqué. L’Observatoire de la liberté de création, composé de personnalités et de partenaires représentant, dans leur diversité, les secteurs artistique et culturel, met chacun en garde à l’encontre des dérives populistes des discours portant sur la culture. Aucun parti politique ne peut prétendre exercer un contrôle sur les artistes, les arts et la culture.

Love, de Gaspar Noé : la ministre de la Culture ne doit pas donner de gage à l’extrême droite

Communiqué de l’Observatoire de la liberté de création, rejoint par DIRE, le GNCR, le SDI, le SFR-CGT et le SPI. L’Observatoire de la liberté de création, associé aux cinéastes, critiques, producteurs, distributeurs et exploitants indépendants, ont appris avec consternation que la ministre avait rejeté l’avis de la Commission de classification des films au sujet du classement du film Love de Gaspar Noé (interdit sur avis majoritaire aux moins de 16 ans avec avertissement).

Felony charges against street artist Shepard Fairey excessive & disproportionate

Communiqué d’Artsfex, dont l’Observatoire de la liberté de création est membre. The felony charges brought by Detroit police against the street artist Shepard Fairey are an excessive and disproportionate response to his alleged crime. The authorities’ action threatens artistic expression, undermines Fairey’s creative contribution to Detroit’s revival as a city and challenges his First Amendment rights.

L’exposition « Femina » ferme ses portes, non-assistance à exposition en danger !

Communiqué de l’Observatoire de la liberté de création.
L’Observatoire de la liberté de création déplore la fermeture de l’exposition « Femina » au pavillon Vendôme, à Clichy-la-Garenne. Cette fin lamentable aurait pu être évitée si la ville de Clichy, et en particulier son maire, Gilles Catoire, avait assumé son rôle, c’est-à-dire veiller au bon fonctionnement de ses services, être garant de la protection de ceux-ci et de ceux qui y sont invités, et être l’instance qui crée les conditions du débat.

Un attentat qui vise le cœur de notre démocratie

Communiqué de l’Observatoire de la liberté de création.
L’ensemble des membres de l’Observatoire de la liberté de création fait part de sa consternation à la suite du terrible attentat qui a frappé Charlie Hebdo. Nos pensées accompagnent les victimes et leurs familles. La liberté de la presse est une liberté fondamentale, et la mort de douze personnes, dont quatre grands caricaturistes, vise le cœur de notre démocratie. Ces journalistes ont péri dans le noble exercice de leur métier.

« Exhibit B » : contre la violence, le TGP doit être protégé

Communiqué commun : LDH – Licra – Mrap – Observatoire de la liberté de création.
Hier soir, au théâtre Gérard Philipe (TGP) de Saint-Denis, seules deux représentations d’« Exhibit B » de Brett Bailey ont pu avoir lieu, alors que six étaient prévues. Cette œuvre est un spectacle majeur, car elle ne fait pas que dénoncer le racisme et la violence faite aux Noirs tout au long de l’Histoire. La mise en scène permet à des comédiens noirs de représenter ces faits tragiques avec humanité et dignité, et au public de regarder sans ambigüité possible un passé et un présent qui nous regardent, nous questionnent profondément et nous bouleversent, quelle que soit la couleur de notre peau.

Nommer le Hongrois Tibor Navracsics à l’Education, à la Culture et à la Jeunesse, c’est envoyer un signal extrêmement inquiétant !

Communiqué de l’Observatoire de la liberté de création. L’Observatoire de la liberté de création exprime ses plus vives inquiétudes quant à la liberté de création et d’expression, dans l’Union européenne. Celle-ci sera désormais de la responsabilité de Tibor Navracsics, ancien ministre hongrois de la Justice et de l’Administration, auteur de lois portant atteinte, dans son pays, à la liberté des juges, des médias, des ONG, de la Cour constitutionnelle.