Liberté pour Jafar Panahi

Communiqué de l’Observatoire de la liberté de création, dont la LDH est membre

Mardi 1er février 2023, le cinéaste iranien Jafar Panahi a entamé une grève de la faim à la prison d’Evin, à Téhéran, où il était incarcéré depuis le 11 juillet 2022.

Il s’était rendu lui-même sur place pour exiger la libération des cinéastes Mohammad Rasoulof et Mostafa Al-Ahmad, incarcérés trois jours plus tôt, et a été condamné sur le champ à purger une peine datant de 2010 : 6 ans de prison, 20 ans d’interdiction d’écrire, de réaliser des films et de voyager.

Malgré l’illégalité de cette peine et l’annonce de sa libération prochaine au début du mois de janvier, il est toujours en prison.

Jafar Panahi est le cinéaste iranien le plus honoré dans le monde. Dissident de l’intérieur, il a toujours refusé l’exil et a choisi de se battre contre un pouvoir liberticide avec comme seule arme ses films. Le dernier en date, Aucun Ours, a obtenu le Grand Prix spécial du jury à la dernière Mostra de Venise.

Sa décision d’arrêter de s’alimenter, de boire et de se soigner est, selon ses propres termes, « irrévocable ». Il déclare : « Peut-être que mon corps sans vie sortira de cette prison ».

L’Observatoire de la liberté de création lui réaffirme son soutien inconditionnel et demande que tout soit mis en œuvre pour qu’il soit libéré au plus vite.

Liste des membres de l’Observatoire de la liberté de création :

Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion (Acid) ; Association des cinéastes documentaristes (Addoc) ; Section française de l’Association internationale des critiques d’art (Aica France) ; Fédération des lieux de musiques actuelles (Fedelima) ; Fédération nationale des syndicats du spectacle, du cinéma, de l’audiovisuel et de l’action culturelle (FNSAC-CGT) ; Fédération nationale des arts de la rue ; LDH (Ligue des droits de l’Homme) ;  Ligue de l’enseignement ; Les Forces musicales ; Scénaristes de Cinéma Associés (SCA) ; Syndicat français des artistes interprètes (SFA-CGT) ; Syndicat national des artistes plasticiens (Snap-CGT) ; Syndicat national des scènes publiques (SNSP) ; Société des réalisateurs de films (SRF) ; Syndicat national des entreprises artistiques et culturelles (Syndeac).

Paris, le 3 février 2023

Télécharger le communiqué “Liberté pour Jafar Panahi” en format PDF


Suivez-nous sur :
Share This
Soutenez les combats de la LDH

Les droits et les libertés ça n’a pas de prix, mais les défendre a un coût.