Une section locale de la LDH prise pour cible de la haine raciale

Les actes d’intimidation peuvent prendre la forme d’une dégradation de matériel. C’est ce qu’ont subi les membres de la LDH nantaise en mai 2023. La LDH a porté plainte.

Le 19 mai 2023, les membres de la section nantaise de la LDH ont constaté, lors de leur arrivée à leur local associatif, des croix celtiques taguées sur les locaux ainsi que sur la boîte aux lettres, les noms des associations présentes dans ces locaux ayant été entièrement recouverts de peinture. Ces actes d’intimidation sont intolérables et la LDH a donc porté plainte en son nom propre contre ces agissements visant à limiter l’exercice de la liberté associative.


Suivez-nous sur :
Share This
Soutenez les combats de la LDH

Les droits et les libertés ça n’a pas de prix, mais les défendre a un coût.