Droits des femmes

La LDH dénonce la persistance des violences, des inégalités et des discriminations qui touchent les femmes dans tous les domaines. Elle milite pour que la législation française, largement égalitaire, soit effectivement appliquée : remboursement complet de la contraception, développement des services hospitaliers pratiquant l’IVG, orientation des filles dans toutes les filières, formations pour l’accès à tous les métiers et niveaux de responsabilité, égalité des salaires, mixité réelle des candidatures aux élections.

Le Conseil constitutionnel : une prime au harcèlement sexuel

Communiqué LDH

Sept hommes et deux femmes, composant le Conseil constitutionnel, viennent d’annuler les dispositions du Code pénal réprimant le harcèlement sexuel. Le délit de harcèlement sexuel énoncé par l’article 222-33 du Code Pénal n’aurait pas été suffisamment défini pour satisfaire aux règles d’incrimination en droit pénal.

Effectivité des droits des femmes : discours et réalité

Communiqué LDH

A Nantes, le 9 juin dernier, la dissolution de l’association féministe « D’une rive à l’autre » a dû être votée.

Depuis 1996, l’association « D’une rive à l’autre » assurait accompagnement et soins des personnes victimes de violences sexuelles, aidait les victimes à porter plainte, se reconstruire et se réinsérer.

Avorter est un droit ! Mobilisons-nous toutes et tous pour le défendre

Mobilisation nationale le 6 novembre 2010 à l’initiative de l’A.N.C.I.C., de la C.A.D.A.C. et du Planning Familial

L’avortement est un droit fondamental des femmes
gagné de haute lutte !

Le droit à l’avortement est une liberté fondamentale pour les femmes. La liberté de disposer de son corps permet de faire ses propres choix de vie ; c’est un pas vers l’autonomie, c’est permettre aux femmes d’exister autrement qu’en tant que mères.

Rassemblement de solidarité avec les femmes agressées à Hassi-Messaoud (Algérie)

Appel à rassemblement le 10 mai à 18h00 devant l’Ambassade d’Algérie à Paris

Des femmes travaillant et vivant dans des habitations précaires à Hassi-Messaoud, une des villes les plus sécurisées d’Algérie, ont de nouveau été agressées, blessées et dépouillées de leurs biens par des bandes d’hommes encagoulés faisant régner la terreur, chaque soir, durant plusieurs semaines.

Rayhana : agression d’une comédienne

Communiqué LDH

« A mon âge, je me cache encore pour fumer » : tel est le titre d’une pièce jouée à la Maison des Métallos, à Paris, par la compagnie Orten. Dans le décor d’un hammam d’Alger, elle met en scène les femmes, leurs corps, les violences qu’elles subissent de la part des hommes et leur refus de traditions infériorisantes.