Pour en finir avec les féminicides et les violences sexuelles, je marcherai le 23 novembre

La LDH appelle à participer aux rassemblements NousToutes organisés partout en France

Signer la pétition

 

Nous appelons toutes celles et tous ceux qui veulent en finir avec les violences sexistes et sexuelles et avec les féminicides à marcher le samedi 23 novembre, à Paris et partout en France.

Chaque jour, dans notre pays, des femmes sont victimes de violences psychologiques, verbales, économiques, médicales, physiques ou sexuelles. Une femme meurt tous les 2 jours assassinée par son compagnon ou son ex-compagnon. Qu’elles aient lieu à la maison, au travail ou dans la rue, les violences ne sont pas une fatalité. Jamais.

Avec cette marche, nous dirons notre exigence d’un monde dans lequel les violences n’ont pas leur place. Les femmes et les enfants, aujourd’hui victimes de violences, peuvent être protégé·es. Les femmes et les enfants en danger peuvent être mis·es en sécurité. Les criminels doivent être sanctionnés.

Avec cette marche, nous porterons la voix de toutes celles qui, parmi nous, cumulent les violences en raison de leur situation de handicap, de vulnérabilité, de leur âge, de leur origine sociale, de leur statut de migrantes, de leur orientation sexuelle, de leur identité de genre ou parce qu’elles sont racisées.

Avec cette marche, nous porterons la voix des milliers d’enfants victimes ou co-victimes de violences. Nous dénoncerons les décisions de justice qui relaxent des pédocriminels en bafouant les droits les plus élémentaires des enfants.

Avec cette marche, nous porterons la voix de celles qui ne peuvent plus parler. Celles qui ont été assassinées parce qu’elles étaient des femmes. Nous n’arrivons plus à compter les cas où les féminicides auraient pu être évités. Nous proclamerons notre colère de voir que les pouvoirs publics leur ont tourné le dos, classant leurs plaintes, refusant d’entendre leurs appels à l’aide.

Avec cette marche, nous ferons en sorte que les pouvoirs publics prennent enfin des mesures à la hauteur. Les demi-solutions ressassées depuis des décennies ne fonctionnent pas. Le gouvernement doit passer à la vitesse supérieure et débloquer un milliard d’euros contre les violences pour financer des politiques publiques qui touchent l’ensemble de la population. La société est mobilisée. Les politiques publiques doivent suivre.

Samedi 23 novembre, RDV national à Paris pour marcher contre les violences sexistes et sexuelles, et partout en France.

Paris, le 23 octobre 2019

 

Les rendez-vous des sections LDH :

PAYS DE LA LOIRE – LDH de la Roche-sur-Yon  l  Le samedi 23 novembre, départ commun en bus pour participer au rassemblement parisien. Télécharger le flyer

MIDI-PYRENEES – LDH de Rodez  l  Le samedi 23 novembre, départ près du tribunal de grande instance, et le soir projection-débat de Female pleasure avec spectacle de théâtre, concert et restauration sur place, au Club.

PACA – LDH du pays d’Aix-en-Provence  l  Le vendredi 22 novembre de 10h à 11h au marché d’Encagnane et le samedi 23 novembre de 10h à 11h au marché du Jas-le-Bouffan.

Share This