Soutien à la librairie Les Parleuses à Nice à la suite de la visite du ministre de l’Intérieur

Alors que le ministre de l’Intérieur était en visite à Nice le 9 décembre dernier, venu pour l’inauguration du projet de nouvel hôtel des polices, la librairie engagée Les Parleuses a vu ses vitrines, qui affichaient des messages contre les violences faites aux femmes, recouvertes de draps noirs par les forces de l’ordre le temps de la visite et a également vu interdire, durant une heure, l’accès à la librairie. La LDH est intervenue volontairement au soutien de la requête en annulation introduite par les représentantes légales de la librairie contre :

  • les décisions par lesquelles le maire de Nice et le ministre de l’Intérieur ont ordonné au service d’ordre sous leur autorité de retirer et détruire des collages disposés sur la vitrine de la librairie Les Parleuses à proximité de l’Hôtel de police, de disposer un drap noir ainsi qu’un paravent – formé d’un cadre en bois et d’un drap occultant – devant les vitrines de la même librairie en vue de cacher les collages militants placés à l’intérieur ainsi que les exemplaires du livre Impunité dont il était fait la promotion ;
  • d’empêcher l’accès à la librairie pendant une heure aux clientes et clients durant ses horaires d’ouverture.

Suivez-nous sur :
Share This
Soutenez les combats de la LDH

Les droits et les libertés ça n’a pas de prix, mais les défendre a un coût.