Plainte contre Shnorhokian

A l’occasion d’un débat télévisé sur la chaîne d’information CNews, monsieur Garen Shnorhokian, trombinoscope à l’appui, a commencé par s’indigner de l’absence de tout « Français de souche » dans les rangs du conseil municipal de la ville de Stains avant de dévoiler sa pensée relative au « grand remplacement », par une population « immigrée massivement musulmane » qui, selon lui, serait profondément contre la France.

Au cours de son argumentaire, il oppose les personnes de confession musulmane aux « Français de souche ». Or, selon une classification qui lui est propre, « un Français de souche c’est quelqu’un qui a plus de noms de sa famille sur les monuments aux morts que dans les registres de la CAF ».

L’ensemble des propos qu’il tient au cours de cette émission visent explicitement à faire naître chez son auditoire un sentiment de rejet envers un groupe de personnes en raison de leur religion, ce qui est constitutif du délit d’incitation à la haine envers un groupe de personnes à raison de leur religion, tel que prévu et réprimé par l’article 24 alinéa 7 de la loi du 29 juillet 1881, délit pour lequel la LDH a porté plainte.


Suivez-nous sur :
Share This
Soutenez les combats de la LDH

Les droits et les libertés ça n’a pas de prix, mais les défendre a un coût.