Plainte contre les membres de la Cocarde lycée

 Les 6 et 7 octobre 2022, des membres de l’association la Cocarde lycée ont distribué des tracts politiques interpelant leur interlocuteur en les termes suivants : « Tu souhaites défendre ton identité, la souveraineté nationale, stopper les délires LGBTQI+ ? ». C’est en particulier le terme de « délires » employé pour désigner les personnes LGBTI+ à l’encontre duquel porte la présente plainte.

Il est évident que dans le présent cas d’espèce, le mot « délires » immédiatement accolé à l’acronyme LGBTQI+ invite à estimer les personnes se considérant comme tel comme des personnes démentes, ce qui constitue en soi une expression outrageante portant atteinte à l’honneur ou à la délicatesse et un terme de mépris cherchant à rabaisser les intéressés.

La LDH a donc porté plainte à l’encontre de ces individus pour injures publiques à raison de l’identité de genre, faits prévus et réprimés à l’article 29 alinéa 2 de la loi du 29 juillet 1881.


Suivez-nous sur :
Share This
Soutenez les combats de la LDH

Les droits et les libertés ça n’a pas de prix, mais les défendre a un coût.