Plainte contre le préfet de l’Hérault

A l’occasion d’un tweet du 29 septembre 2022, monsieur Hugues Moutouh, agissant en sa qualité de préfet de l’Hérault, a exprimé sa volonté d’« en finir avec cette délinquance des SDF étrangers » en détaillant le nombre de gardes à vues depuis août 2022. Il a conclu « nous serons intraitables avec eux. J’ai donné instruction aux CRS qui patrouillent en ville de ne pas les lâcher. Ces personnes ne sont pas les bienvenues ici ».

C’est en lisant l’ensemble du tweet que sa vision des « personnes » qui « ne sont pas les bienvenues » se précise : « majoritairement des Algériens et Marocains ». Ces affirmations ne sont pourtant étayées par aucun élément de contexte. Il évoque 104 gardes à vue, sans indiquer dans quels ressorts elles ont été tenues, sans fournir d’analyse comparative objective à l’appui ses propos.

C’est ces affirmations lapidaires qui ont justifié la plainte qu’a déposée la LDH pour incitation à la haine raciale à son encontre.


Suivez-nous sur :
Share This
Soutenez les combats de la LDH

Les droits et les libertés ça n’a pas de prix, mais les défendre a un coût.