La LDH se mobilise contre la banalisation des discours xénophobes

C’est sur le plateau de France Info, en juillet 2023, suite aux émeutes déclenchées par le décès du jeune Nahel, que Bruno Retailleau a soutenu le lien entre émeutes et immigration ; avant d’affirmer en parlant des jeunes des quartiers défavorisés que « certes ce sont des français, mais ce sont des français par leur identité et malheureusement, pour la deuxième, la troisième génération, il y a comme une sorte de régression vers les origines, vers les origines ethniques […] ». L’emploi du terme « régression » pour désigner un désintéressement de la France corrélatif à une identification renouvelée aux origines ethniques de jeunes Français issus de l’immigration est intrinsèquement outrageant et révèle un profond mépris de ces mêmes origines par l’auteur des propos. Ces propos sont injurieux par nature, et ne peuvent être justifiés ni même tolérés sans risque de banalisation des discours xénophobes. La LDH porte donc plainte pour injure publique.

 


Suivez-nous sur :
Share This
Soutenez les combats de la LDH

Les droits et les libertés ça n’a pas de prix, mais les défendre a un coût.