Exploitation de travailleurs étrangers : la LDH se constitue partie civile contre les employeurs

La LDH avait saisi le 27 février 2021 le procureur de la République de la situation de travailleurs étrangers détachés de la société espagnole Terra Fecundis, entreprise d’intérim espagnole déjà condamnée dans des affaires de travail dissimulé. Durant la pleine période de l’état d’urgence sanitaire, au printemps 2020, des travailleurs étrangers détachés de cette société d’intérim ont été transportés et mis à disposition d’exploitants agricoles dans des conditions inhumaines. Enfermés, surveillés en permanence, privés de nourriture…. Le 20 juillet 2022, la juge d’instruction du tribunal judiciaire de Tarascon adressait à la LDH un avis à se constituer partie civile contre plusieurs des sociétés agricoles ayant participé à ces traitements inhumains envers des travailleurs étrangers. La LDH s’est constituée partie civile à l’encontre de ces sociétés, poursuivies notamment pour le délit de soumission par personne morale de plusieurs personnes vulnérables ou dépendantes à des conditions d’hébergement indignes à Arles, Maillane, Noves et Saint-Martin de Crau.

Share This