Campagne électorale teintée de xénophobie

Présentant un visuel du Parti de la France au slogan non équivoque « Donnons un avenir aux enfants blancs », diffusé dans le cadre des élections européennes, Thomas Joly, président de ce parti, se targue de propos virulents à l’encontre des populations issues de l’immigration.

Le parti de la France a procédé à la diffusion de visuels pour leur campagne en vue des élections européennes. L’une d’elle représente un petit garçon blanc aux yeux bleus accompagné du slogan « Donnons un avenir aux enfants blancs ». De nombreuses personnes ayant aperçu ces affiches dans leur commune ont alerté la LDH en faisant part de leur émoi face aux symboles pouvant être perçus dans ces visuels.

Pour présenter ces visuels, le président de ce parti, Thomas Joly, se targue de commentaires sur son blog politique tels que « défendons nos traditions, notre identité, notre civilisation et foutons l’Islam hors d’Europe » ou encore « Il est de notre devoir de laisser à nos enfants autre chose qu’un dépotoir du Tiers-monde où ils se feront violer ou égorger ».

Estimant que ces graves propos dépassent les limites largement accordées dans le cadre du débat d’intérêt général, la LDH a porté plainte le 7 mai 2024 pour provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée.

Share This
Soutenez les combats de la LDH

Les droits et les libertés ça n’a pas de prix, mais les défendre a un coût.