Amalgame entre immigration et délinquance : Eric Zemmour poursuivi

La LDH poursuit son combat contre les propos tenus par Eric Zemmour lors de l’émission télévisée « Bonjour chez vous ! A l’heure présidentielle » en se constituant partie civile.

Dans l’émission télévisée « Bonjour chez vous ! A l’heure de la présidentielle » du 26 janvier 2022 à laquelle il était invité, monsieur Eric Zemmour avait tenu des propos constitutifs d’une provocation à la haine envers un groupe de personnes déterminé, les immigrés, à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, ou une race déterminée.

En effet, à l’interpellation de son interlocutrice affirmant que tous les délinquants ne sont pas des immigrés ou des enfants d’immigrés, il avait répondu avec véhémence par l’affirmative et, pour appuyer son raisonnement, avait invité l’animatrice à aller voir dans les prisons françaises.

Ces propos, en ce qu’ils établissent un lien de cause à effet entre les personnes immigrées et la délinquance, incitent leur auditeur à la haine envers les immigrés et sont donc constitutifs du délit de provocation à la haine raciale, réprimé par l’article 24 de la loi du 29 juillet 1881.

La LDH avait saisi le parquet d’une plainte simple en janvier 2022. Suite au silence du parquet, la LDH s’est constituée partie civile pour délit de provocation à la discrimination ou à la haine raciale.


Suivez-nous sur :
Share This
Soutenez les combats de la LDH

Les droits et les libertés ça n’a pas de prix, mais les défendre a un coût.