Palmarès du concours « Ecrits pour la fraternité » – édition 2015-2016

Un grand bravo à tous les participants pour leur travail et celui des enseignant-e-s, animateurs-trices et éducateurs-trices, ainsi que celui de nos sections. Les membres du jury, sous la direction de Françoise Dumont, présidente de la LDH, ont primé 46 œuvres (16 individuelles et 30 collectives) parmi les 200 œuvres présélectionnées au niveau local. Nous…

« Je suis, tu es, nous serons… »

Concours « Ecrits pour la fraternité » 2014-2015.
C’est peu dire que la formulation du thème du concours 2014-2015 a suscité de multiples tergiversations. Au départ, « Que serais-je sans toi ? » avait été retenu. Mais certaines voix ont trouvé que la citation de Louis Aragon donnait au sujet un tour un peu trop… amoureux ! Exit, donc…

Concours des « Ecrits pour la fraternité »

Palmarès 2013-2014 du concours des « Ecrits pour la fraternité » organisé par la LDH Nous sommes heureux de vous faire parvenir le palmarès 2013-2014 du concours des « Ecrits pour la fraternité » dont le thème était cette année « Je joue dans les champs du monde ». Nous félicitons les lauréat-e-s et leur…

Thème du concours 2012 – 2013 : « Un toit pour moi, un toit pour nous, un toit pour eux »

A… comme appartement. B… comme baraque ou bungalow. C… comme case, cabane ou bien encore caravane. I… comme igloo ou immeuble. Les types d’habitation sur notre planète sont si variés qu’il est facile de s’amuser à en constituer l’abécédaire. Pourtant, arrivé à la lettre S, le jeu se gâte. S…comme sans-abri, sans-logis ou comme SDF !

L’eau, l’air, la terre, nos biens communs. Le concours 2006 – 2007

Le concours Ecrits pour la fraternité 2006-2007 a pour thème : l’eau, l’air, la terre, nos biens communs.

En tentant d’éviter une dramatisation excessive, les
contributions tenteront de cerner le regard qui doit être
porté sur une situation inquiétante, mais aussi d’évoquer les
solutions envisageables pour assurer un rapport équilibré
entre l’Homme et la nature. On privilégiera les textes qui
soulignent nos solidarités face à l’avenir de ces ressources
fondamentales que sont l’air, l’eau et la terre, et chacun
pourra s’attacher à décrire les images d’une planète abîmée
mais éventuellement réparable.